Le stade préfectoral de Yomou se trouve de nos jours dans un état lamentable. Il ressemble à tout sauf à un terrain de football. L’aire de jeu n’est pas délimitée, les herbes sauvages ont occupé une bonne partie du stade et la façade de la tribune est complètement dégradée, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la région.

Tout commence par la rentrée principale du stade où le portail est complètement défectueux. Ce sont des bois fixés par la population qui permettent au portail de ne pas s’écrouler.

A l’intérieur, ce sont les herbes sauvages qui poussent parfaitement. Un vrai pâturage pour les éleveurs qui ne se gênent pas de conduire leurs bœufs et autres petits ruminants sur les lieux pour paître. De quoi satisfaire ces bêtes qui y trouvent abondamment de l’herbe à brouter.

Dans un terrain de football normal, l’aire de jeu est toujours délimitée. Mais, c’est tout le contraire au stade préfectoral de Yomou. L’on a du mal à distinguer la pelouse des autres compartiments du terrain.

Un autre constat très amer, c’est la devanture de la tribune. Là également, ce sont les herbes sauvages qui accueillent le premier spectateur. Une tribune qui laisse elle-même à désirer.

Car, les sièges sont complètement recouverts de poussière tandis que le toit est loin d’être commode. Le seul fait appréciable sur les lieux est le fait que le stade soit entouré d’une cour.

Les jeunes de Yomou souhaitent ardemment que des travaux de rénovation de ce stade soient mis en œuvre très rapidement pour aider au développement du football dans cette préfecture.

En attendant que ce souhait des jeunes se réalise, le stade préfectoral de Yomou sert de pâturage le matin et de terrain de football pendant la soirée.

De Yomou, Siba Guilavogui envoyé spécial de Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin