Pour protester contre l’installation « sélective » des conseils communaux en République de Guinée, l’opposition républicaine appelle ses partisans à une marche pacifique ce mardi, 23 octobre 2018. Alors que les autorités ont interdit ladite marche, les opposants ne comptent pas s’y plier.

Mais, actuellement (8 heures 40’) il n’y a pas de perturbation dans la ville de Conakry, rapporte un des journalistes de Guineematin.com qui est positionné sur l’axe qui est habituellement le plus chaud de la capitale guinéenne.

Pour ce qui est de la matinée de ce mardi, la circulation est normale pour le moment (8 heures 35’) sur la route Le Prince, entre Cosa-Bambeto-Hamdallaye. Quelques véhicules et beaucoup de motards empruntent le tronçon. Il en est de même pour l’axe Aéroport-Bambeto-Kipé.

A Koloma marché, les vendeuses sont pleines d’entrain et tentent d’écouler leurs produits avant que ça ne dégénère, comme c’est souvent le cas. Boutiques et magasins sont fermés à Bambéto et Koloma marché.

Les forces de l’ordre, composées de policiers et de gendarmes, sont déployées à divers endroits et veillent aux grains.

L’opposition républicaine s’insurge contre la façon dont se fait l’installation des conseils communaux à travers la Guinée. Elle dénonce également ce qu’elle appelle une corruption à grande échelle du pouvoir visant à débaucher ses élus.

Pour le moment, la situation est calme. Mais jusqu’à quand cela va-t-il durer ? That is the question.

Alpha Mamadou Diallo depuis le carrefour de Bambeto pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin