Comme indiqué lors d’une précédente dépêche de Guineematin.com, la répression de la marche de l’opposition guinéenne a de nouveau endeuillé nos famille. Mamadou Samba Diallo, âgé de 18 ans et originaire de la préfecture de Gaoual aurait été tué par une balle réelle dans la soirée de ce mardi, 23 octobre 2018 à Cosa, dans la commune de Ratoma.

Egalement, plusieurs de nos lecteurs annoncent des blessés qui seraient actuellement en soins intensifs dont certains auraient été victimes des tirs à balles réelles.

Sans se prononcer sur ces nombreux cas de blessés, ni sur l’attaque du cortège du chef de file de l’opposition dans la journée, les autorités guinéennes se sont contentées d’un communiqué laconique qui annonce une enquête sur ces évènements…

Guineematin.com vous propose ce communiqué transmis par le service de communication du Gouvernement :

COMMUNIQUÉ DU PARQUET GÉNÉRAL

Conakry, le 23 Octobre 2018 – Suite à la marche interdite de ce jour, mardi 23 octobre 2018, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, a ordonné l’ouverture d’une enquête, aux fins de situer les responsabilités éventuelles sur les dérapages intervenus lors de ladite marche.

Le Procureur Général

Mamady Diawara

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin