« La Nation attend de nous de demeurer une Armée Républicaine, aguerrie, disciplinée et respectueuse des droits de l’homme », a notamment dit Dr. Mohamed Diané, ministre d’Etat en chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale. C’était à la cérémonie officielle de lancement de la semaine du soldat.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité du discours du ministre Diané :

Officiers Généraux, Officiers, sous-officiers et militaires du rang de l’Armée Guinéenne ;

Mesdames et Messieurs ;

Dans l’apothéose, nous venons de fêter en compagnie du glorieux Peuple de Guinée les soixante années de notre indépendance Nationale, dont l’histoire se confond avec celle de la création de notre vaillante Armée qui célébrera également son soixantième anniversaire le 1er novembre prochain.

Comme il est désormais de tradition, « La semaine du soldat » que j’ai l’honneur d’ouvrir, précède la fête du 1er novembre qui, chaque année, commémore la création de l’armée guinéenne et le sacrifice du sang et de la bravoure de ceux qui se sont consacrés à la préservation de la souveraineté nationale.

Je l’ai déjà dit : la semaine du soldat est une période qui offre l’occasion au Peuple de communier avec son Armée dans le cadre du concept Armée-Nation. C’est un moment pendant lequel l’Armée réfléchit sur elle-même et sur sa mission.

Pendant cette semaine, notre vaillante armée se mire dans ses nombreux acquis, s’autocritique, se remet en cause et se projette vers l’avenir avec plus d’ambition.

Soixante années de mission au service de son Peuple, offre l’opportunité à l’Armée Guinéenne d’évaluer son parcours héroïque, couvert de palmes qui jonchent la route infinie de la défense de la liberté, reconquise avec courage par les pères fondateurs de la Nation.

Au cours de cette semaine du Soldat, les médias aideront une nouvelle fois le Peuple à se souvenir de ces soixante ans de combat mené par son Armée pour la sauvegarde de sa souveraineté nationale.

Soixante ans de lutte aux côtés d’autres pays africains, soit pour recouvrer leur indépendance confisquée par le colonisateur comme en Angola, au Mozambique, en Guinée Bissau ; soit pour restaurer la paix menacée comme au Congo, au Benin, au Liberia, en Sierra-Leone et aujourd’hui au Mali.

Soixante ans de labeur avec le Peuple pour l’amélioration de ses conditions de vie et sa participation à la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit dans notre pays.

La semaine du soldat se penchera également sur les différentes mutations internes qui ont conduit à la Réforme du Secteur de Sécurité, initiée par le Président de la République, Chef de l’Etat et Chef des Armées, le Professeur Alpha CONDE, depuis son accession à la magistrature suprême.

Officiers généraux, officiers, sous-officiers et militaires du rang ;

Parlant justement de cette Réforme du Secteur de Sécurité dont vous vous êtes appropriés à cœur vaillant, j’affirme ici plus haut qu’ailleurs qu’elle fait aujourd’hui notre fierté commune et fait cas d’école dans la sous-région.

On est en droit de constater que l’image de l’Armée guinéenne s’est grandement améliorée, ce qui est à notre honneur et de celui de nos partenaires et pays amis.

La discipline se trouve renforcée. De même, nos multiples contingents projetés sur le théâtre des opérations de maintien de la paix ainsi que les nombreux observateurs déployés sur les foyers de tension en Afrique et ailleurs, constituent un des facteurs clés de notre retour sur la scène internationale.

Par ailleurs, la formation continue et la création de plusieurs unités spécialisées de défense et de sécurité ont contribué  considérablement au renforcement des capacités opérationnelles des forces armées.

Malgré la conjoncture économique difficile, les forces armées bénéficient de la sollicitude du Président de la République et de son Gouvernement à travers le renforcement du parc logistique, le matériel de maintien de l’ordre public de la Gendarmerie Nationale, la flotte de l’Armée de Mer, le dispositif de surveillance aérienne, l’équipement du service de santé des Armées, du centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix et des différentes écoles de formation et d’entrainement militaires.

C’est le lieu de remercier au nom de toute l’Armée, le Président de la République, Chef des Armées pour cette sollicitude constante. 

Officiers généraux, officiers, sous-officiers et militaires du rang ;

Le Président de la République me charge, à cette heureuse occasion, de vous réaffirmer sa confiance et ses sincères félicitations pour l’accomplissement, avec loyauté et dans la discipline, de votre mission sacrée, souvent dans des conditions difficiles.

A la veille de la célébration de ce soixantième anniversaire de l’Armée Guinéenne, c’est le lieu de rendre un vibrant hommage aux courageux pères fondateurs de la République et à tous les héros de la résistance à la domination coloniale. Leur bel exemple continuera toujours de nous inspirer.

Le même hommage solennel est adressé à tous les soldats qui sont tombés sur les champs de bataille pour le triomphe de la liberté et la préservation de la paix et de la sécurité en Guinée, en Afrique et partout ailleurs. Leur sacrifice ultime ne sera pas vain car ils sont morts pour une cause noble.

En vous renouvelant mes vœux les meilleurs pour toute la semaine que la Nation vous a dédiée et de joyeuse fête du 1er novembre, je voudrais terminer par vous exhorter à poursuivre les transformations positives qui s’opèrent si heureusement dans notre institution.

La Nation attend de nous de demeurer une Armée Républicaine, aguerrie, disciplinée et respectueuse des droits de l’homme, en vue de contribuer à la construction accélérée de la Guinée  dans la paix et dans la sécurité.

C’est sur cette exhortation que je déclare ouverte la « Semaine du Soldat » en prélude du soixantième anniversaire de la création de l’Armée Guinéenne, notre armée, notre fierté.

Vive l’Armée Guinéenne ;

Vive le Président de la République le Pr Alpha CONDE ;

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Je vous remercie.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin