Une guerre intestine mine actuellement le RPG Arc-en-ciel autour du contrôle de la mairie de Kankan. Deux élus du parti au pouvoir se disputent la candidature à la mairie et personne n’entend lâcher prise. Malgré l’organisation d’une élection visant à les départager, la crise continue de perdurer, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Alors que l’opération d’installation des conseils communaux s’est achevée dans les communes rurales de Kankan, on ne sait pas encore quand est-ce que les conseillers de la mairie de la commune urbaine seront installés. Un communiqué du Préfet de Kankan avait annoncé l’installation du conseil communal ce samedi, 27 octobre 2018. Mais, celle-ci n’a finalement pas eu lieu.

En effet, le parti au pouvoir peine toujours à trouver un candidat consensuel au poste de maire de la ville. Même l’élection primaire organisée par le parti pour départager Dr Moro Mandiouf Sidibé et Mory Kolofon Diakité, n’a pas permis de résoudre cette crise interne.

Selon certaines informations, le bureau politique national du RPG Arc-en-ciel a désapprouvé les résultats de cette élection remportée par Dr Moro Mandiouf Sidibé et apporté son soutien à son adversaire. Les responsables du parti au pouvoir auraient pris position pour Mory Kolofon Diakité en raison de son dévouement pour la cause de leur formation politique.

Et pour ne rien arranger, la notabilité et certains jeunes se réclamant comme étant les natifs de Kankan ont pris position pour Bakary Kaba, l’ex président de la délégation spéciale de Kankan, exigeant sa reconduction à la tête de la mairie. La position de ces derniers découlerait d’une sortie médiatique de Mamby Camara, le coordinateur du RPG Arc-en-ciel à Kankan, qui aurait déclaré :

« Moi je ne suis pas natif de Kankan, je suis RPGiste. C’est nous qui sommes au pouvoir. Donc, c’est nous qui décidons tout et nous assumons tout. Et nous choisissons celui que nous voulons ». Les jeunes qui dénoncent ces propos attribués à Mamby Camara se sont fait entendre hier vendredi, 26 octobre 2018.

Ils sont allés brûler des pneus au rond-point Chérifoula (quartier Timbo), dénonçant certains membres du bureau régional du parti présidentiel. Sur leurs pancartes, on pouvait lire des messages comme : « Nous voulons un maire responsable » ou encore « Nous ne voulons pas voir Mamby Camara et Taliby Dabo (respectivement coordinateur régional et directeur de campagne du RPG Arc-en-ciel à Kankan).

Mais, selon des témoins, les manifestants ont été chassés des lieux par des citoyens. Ils se sont dirigés ensuite vers un hôtel de la place où se trouvait le secrétaire général du gouvernement, Sékou Kourouma, en mission à Kankan, pour lui exprimer leur ras-le-bol face aux querelles qui minent le parti au pouvoir, avant de rallier le bloc administratif préfectoral de Kankan pour s’adresser au Préfet Aziz Diop.

Une nouvelle crise à gérer pour le RPG Arc-en-ciel qui aura eu chaud depuis le début du processus d’installation des conseils communaux.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin