Les coupeurs de route ont encore sévi dans la préfecture de Siguiri. Un jeune orpailleur a été tué par balle, entre les communes rurales de Doko et de Niagassola, par un inconnu qui s’est enfui avec ses effets. Les faits se sont produits dans la soirée du dimanche, 28 octobre 2018, rapporte le correspondant de Guinematin.com basé dans cette préfecture.

Selon nos informations, la victime rentrait d’une journée de travail dans les mines d’or lorsqu’elle est tombée dans un piège. L’attaque a eu lieu entre le village de Kourakö, un district relevant de Doko, et Sinikokoroni, relevant de la sous-préfecture de Niagassola.

Après avoir tiré sur Diamon Condé, l’inconnu a pris sa moto et son sac qui contenait de nombreux objets. La victime transportait sa mère sur la moto. La dame s’en est sortie indemne mais très éprouvée par ce tragique assassinat de son fils.

Selon Nansira Kéita, la mère de la victime de Diamon Condé, « mon fils et moi, nous avions travaillé toute la journée dans les mines. Le soir, on devait rentrer au village. Il m’a porté sur sa moto. Après quelques kilomètres de parcours, deux hommes nous ont barré la route. Celui qui avait une arme a tiré sur mon enfant et il a rendu l’âme. Le second a pris son sac et sa moto. Ils sont partis en me laissant à côté du corps de mon enfant. Ce sont les passants qui m’ont aidé ».

Diamon Condé, âgé de 28 ans, était marié à une femme et père d’un enfant de deux (2) ans. Son enterrement a eu lieu ce lundi, 29 octobre 2018, dans son village natal de Sinikoköro.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin