Certains acteurs du secteur des transports terrestre de la commune urbaine de Labé condamnent l’initiative de l’opposition visant à alterner journées sans activités et manifestations de rue pour lutter contre ce qui est qualifié de mauvaise gouvernance du pays par le gouvernement guinéen, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La journée sans activités décrétée par l’opposition Républicaine a été partiellement suivie ce lundi, dans la commune de Labé où les boutiques, magasins, kiosque et autres négoces sont restées paralysées. Mais, les acteurs du secteur des transports condamnent fermement l’initiative. C’est le cas du jeune Alpha Oumar Savané, conducteur de Taxi-Moto qui invite à repenser les stratégies de lutte contre ce que les opposants qualifient de « mauvaise gouvernance actuelle du pays » par le régime du président Alpha Condé.

Même son de cloche du côté de Mamadou Dian Tounkara qui rappelle que certains conducteurs de taxi-motos sont des employés d’autres personnes.

« La ville morte a réussi comme les organisateurs le souhaitaient. Mais, c’est une initiative qui nous met mal à l’aise. C’est notre gagne pains qui est bloqué, parce que c’est quand nous roulons que nous pouvons gagner à manger. Certains d’entre nous travaillent pour d’autres personnes. Nous sommes obligés de remplir notre part du contrat relative aux recettes journalières à verser aux propriétaires de nos motos. Sinon, ils vont garer les motos. Si le gouvernement guinéen n’aime pas ces citoyens, l’opposition, elle, ne devait pas faire souffrir cette population qu’elle aspire gouverner » a-t-il regretté.

Par contre, ce chauffeur de taxi inter urbain, les citoyens doivent attachés la ceinture pour soutenir les différentes initiatives de l’opposition Républicaine.

« Si la population guinéenne en a marre de ma mauvaise gouvernance actuelle, elle ne doit pas attendre d’être forcée pour soutenir les initiatives de l’opposition Républicaine. Le changement recherché va être profitable à tout le monde. C’est ainsi aussi que le gouvernement saura le mécontentement général de la population guinéenne contre sa façon de gouverner ce pays » a-t-il confié.

Tout porte à croire que certaines personnes restent à domicile quand l’opposition appelle à des journées ville morte ou organise des marches pacifiques juste pour se mettre à l’abris de scènes de violence orchestrées par des jeunes qui barricadent les principaux axes routiers et cibles des citoyens qui cherchent à vaquer à leurs affaires personnelles.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 622 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin