Quatre personnes ont péri et quatre autres ont été blessées dans un éboulement survenu hier, dimanche 28 octobre 2018, dans une mine d’or de Kodiarani, un district relevant de la sous-préfecture de Doko (Préfecture de Siguiri). Les victimes sont toutes des jeunes, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

L’exploitation artisanale de l’or continue de faire des victimes dans la préfecture de Siguiri. Un nouvel éboulement s’est produit dans la matinée de ce dimanche, 28 octobre 2018 dans la mine d’or appelée Kodiaranikoro située dans le district de Kodiarani (Sous-préfecture de Doko). Huit jeunes mineurs ont été bloqués dans le trou et quatre d’entre eux ont trouvé la mort.

« C’est terrible de voir un jeune mourir pour gagner sa vie. Ce trou a été exploité plusieurs fois, il n’était plus résistant. Aujourd’hui, ces 8 jeunes sont descendus, certains travaillaient vers le haut et d’autres vers le bas. Donc, le trou a cédé et il y a eu éboulement. Quatre d’entre eux ont été tués et les quatre autres ont été grièvement blessés. Nous avons réussi à remonter les quatre corps et les quatre blessés ont été conduits à l’hôpital », témoigne Kanimba Madou Doumbouya, responsable local des mines à Kodiarani.

Les victimes de cet éboulement sont : Laye Chérif, 25 ans, originaire de Faranah. Il est marié à une femme et était père d’un enfant ; Mohamed Fontana, 28 ans, originaire de Faranah. Il était marié à une femme et était père de 2 enfants ; Mohamed Mara, 26 ans, originaire de Faranah. Il était célibataire sans enfant ; et Mohamed Kourouma, 23 ans, célibataire sans enfant.

En raison de l’état de son corps, Mohamed Mara a été inhumé sur les lieux du drame. Les autres ont été rapatriés dans leurs villages.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin