Le secrétaire général du SLECG de Kissidougou, monsieur Alpha Oumar Barry dit être menacé par le commandant adjoint de la gendarmerie. Le premier responsable du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a joint Guineematin.com alors qu’il terminait la présidence d’une assemblée plénière.

C’est justement au moment où ils étaient en assemblée générale que celui qui fait office actuellement de numéro un de la gendarmerie préfectorale aurait appelé ce professeur de Mathématiques au collège Sogbè Plateau, dans la commune urbaine, pour l’inviter à le rejoindre à la gendarmerie. Mais, les enseignants membres du SLECG qui étaient nombreux à cette rencontre ont estimé que leur leader n’avait pas à se rendre seul à la gendarmerie puisqu’il n’est pas le seul à refuser d’aller à l’école et ne fait d’ailleurs que défendre des décisions prises ensemble de façon collégiale. « On peut venir l’arrêter ici devant nous ou alors nous emprisonner tous ; mais, il n’ira pas seul », disent-ils en chœur.

Pour le moment, Guineematin.com ne parvient pas à échanger avec le commandant Dioubaté, qui ne décroche pas nos appels…

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin