Décidément, Koloma marché est en train de voler la vedette à d’autres endroits réputés chauds de la banlieue de Conakry. Depuis près de 3 heures maintenant, policiers et forces de l’ordre jouent au chat et à la souris. On ne peut plus compter le nombre d’attaques et de contre-attaque entre les deux camps, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est à une journée très agitée qu’on assiste ce mardi 30 octobre 2018, à l’occasion de la marche avortée de l’opposition républicaine.

Des groupes de jeunes donnent du fil à retordre aux agents des forces de l’ordre, obligés parfois à battre eb retraite. En ce moment (14 heures 05mn), c’est à une course poursuite qu’on assiste. Après avoir subi une pluie de cailloux, les policiers ont usé énormément de gaz lacrymogène. De nombreux citoyens se sont pleins du caractère  » nocif » de ce gaz.

Les jeunes sont pourchassés par les pick-up de la police et obligés de s’enfoncer dans les profondeurs du quartier. Quelques temps après, c’est la meute qui revient avec rage. Une pluie de cailloux s’abat encore sur les policiers.

Des arrestations sont signalées, dont une voilée. De l’argent, variant entre 150 et 200 mille francs guinéens, est déboursé pour libérer les infortunés pris dans les mailles du filet.
Il n’y a pas l’ombre d’un véhicule entre Cosa-Bambeto. Quelques rares motards bravent la peur et s’aventurent sur les lieux.

Le face à face reste toujours tendu.

Alpha Mamadou Diallo depuis Koloma marché pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin