Plusieurs habitants de la ville de Kindia se sont rassemblés ce mercredi, 31 octobre 2018 au domicile d’Abdoulaye Bah, le candidat de l’UFDG à la mairie de Kindia, pour l’investir comme maire de la ville. Cette cérémonie intervient au lendemain de la prise de fonction de Mamadouba Bangoura, le maire élu il y a deux semaines et non reconnu par l’UFDG et ses partisans.

Après l’élection controversée de Mamadouba Bangoura à la tête de la mairie de Kindia le 15 octobre dernier, Abdoulaye Bah de l’UFDG avait promis que si cette élection n’est pas annulée, il y aurait deux maires à Kindia.

Et, il a décidé de passer de la parole à l’acte. Au lendemain de la prise de fonction de Mamadouba Bangoura à la mairie, plusieurs partisans d’Abdoulaye Bah se sont rassemblés ce mercredi à son domicile dans le quartier Wondy pour l’investir comme maire de Kindia.

A cette occasion, Abdoulaye Bah a réagi à la prise de fonction de son adversaire à la mairie de la ville. Pour lui, « Il n’y a pas eu de passation de service, il y a eu parachutage. Ce qui s’est passé illustre que Kindia a été minimisé, chosifié et ridiculisé. Vous avez à la mairie de Kindia, un préfet et des citoyens qui, pour des raisons x, viennent installer un citoyen qui n’a eu que 850 voix comme maire. Ils s’opposent à celui qui a raflé 22 143 voix lors des élections locales du 04 février 2018. Est-ce que nous allons accepter, au 21ème siècle, qu’une pareille opération commando, opération coup de force, coup contre l’Etat puisse prospérer ? Je dis non ! », a déclaré le candidat de l’UFDG à la mairie de Kindia.

Il a indiqué que son investiture comme maire prouve que les populations de Kindia sont décidés à défendre leurs suffrages : « Aujourd’hui, les populations de Kindia, quelques-unes parce que je ne veux pas mentir, elles ne sont pas toutes ici, ont décidé de défier ceux qui veulent prendre Kindia en otage. Donc, aujourd’hui, j’ai été installé officiellement par le peuple souverain de Kindia comme maire de la commune urbaine. Cette fois-ci, le peuple a décidé de défendre ses suffrages », soutient Abdoulaye Bah.

Abdoulaye Bah n’a pas souhaité cependant se prononcer sur comment il compte gérer la mairie de Kindia à partir de son domicile alors qu’il n’est pas reconnu officiellement comme étant le maire de la ville. Une tâche qui s’annonce quasi impossible.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin