Près de deux semaines après leur arrestation, 40 femmes de la localité de Gbié dans la commune rurale de N’Zoo, ont comparu hier, mardi 30 octobre 2018, devant la justice de paix de Lola. A l’issue du procès, 39 d’entre elles ont été condamnées par le juge, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Elles ont passées plus d’une semaine en détention avant d’être remises en liberté en fin de semaine dernière. Les 40 dames interpellées dans la sous-préfecture de N’zoo ont ensuite comparu le mardi, 30 octobre 2018 devant la justice de paix de Lola pour outrage public à la pudeur. Toutes, ont plaidé coupables et demandé la clémence de la justice.

Leur avocat, maître Félix Mathos, a mis en avant le fait que ces dames soient pour la plupart très âgées et qu’elles ne connaissent pas la loi : « Monsieur le président, je plaide coupable (…) Je ne dois pas dénaturer les faits, ce que je peux faire, c’est de demander votre clémence. Parce que nous avons affaire à une catégorie sociale qui ne connait pas parfaitement la loi.

Monsieur le président, c’est un procès d’éducation et non pas un procès de répression. Je me joins à vous, ce sont nos mamans, elles n’ont pas mesuré la portée de ce qu’elles faisaient. Mais votre sagesse, votre patience voudraient que vous puissiez les pardonner », a plaidé l’avocat de la défense.

Après délibération, le juge de paix de Lola, Sékou Ibrahima SOUMAH, a reconnu 39 des 40 prévenues coupables des faits d’outrage public à la pudeur. Il les a condamnées à 3 mois d’emprisonnement avec sursis et au payement d’une amende de 100 mille francs chacune. La quarantième prévenue qui a été interpellée à son domicile a été relaxée.

A rappeler que ces 40 dames ont été interpellées le 18 octobre dernier à N’zoo alors qu’elles manifestaient torse nue dans la rue pour réclamer la libération des personnes arrêtées suite aux problèmes qui ont émaillé l’installation du conseil communal de cette sous-préfecture de Lola.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin