Le cortège de Cellou Dalein pris pour cible par les forces de l’ordre à la Belle Vue

Peuple de Guinée, depuis l’avènement de Monsieur Alpha Condé au pouvoir, tu vis la désolation, les brimades, l’injustice, les exactions de toutes sortes. Tu es humilié au plus profond de ton âme. Ceux qui sont censés te protéger sont ceux la mêmes qui t’endeuillent et créent des handicapés à vie parmi tes enfants.

L’histoire de la Guinée nous a habitués aux tumultes et convulsions politiques, mais jamais le Rubicon n’a été franchi. C’est sous ce régime tyrannique qu’on a vu pour la première fois une tentative flagrante et éhontée d’assassinat contre un leader politique, en la personne du chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo, lors de la marche pacifique de l’opposition du mardi 23 octobre 2018 pour protester contre le non-respect des accords du 8 Août 2018.

La fédération UFDG du Sénégal condamne avec la dernière énergie cette volonté manifeste et absurde de plonger le pays dans une guerre civile aux conséquences incalculables. L’irresponsabilité avérée de ce gouvernement doit être condamnée par l’ensemble des guinéens épris de paix et qui aiment leur nation. Nous devons tout simplement demander le départ pur et simple de Monsieur Alpha Condé du pouvoir. Il ne doit y avoir aucune négociation ni compromis possible.

L’UFDG prend à témoin la communauté internationale, les institutions républicaines, les corps diplomatiques et consulaires et le vaillant peuple de Guinée tout entier, de l’ignoble plan d’élimination physique de notre leader.
Nous avons déjà enterré trop de Guinéens froidement abattus par les forces de l’ordre. Nous pouvons citer à titre d’exemple Zogota, Galapaye, les 97 morts de l’axe Hamdallaye-Cimenterie. Cette fois, trop c’est trop.

L’UFDG exige la mise en place d’une commission d’enquête internationale afin d’identifier et de condamner les auteurs de cette crapuleuse tentative d’assassinat.

Nous n’avons aucune confiance en la justice guinéenne, sous ordre d’Alpha Condé. Nous n’avons pas confiance à un gouvernement qui piétine les lois de la République. Un gouvernement qui viole et bafoue sa propre constitution, qui consacre en son article 10 le droit de manifestation à tous les citoyens.

La fédération UFDG du Sénégal exprime sa solidarité indéfectible au Président du parti, Elhadj Cellou Dalein Diallo.
La lutte continue jusqu’à la victoire finale.

Dakar, le 27 octobre 2018

Vive la République de Guinée Le Secrétaire fédéral adjoint

Vive l’UFDG

Vive le Président Elhadj Cellou Dalein Diallo

Naby Idrissa Diallo

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin