Amadou Tidiane Diallo (Thalès), nouveau maire de Mamou

Le nouveau maire de la commune urbaine de Mamou, Amadou Tidiane Diallo (Thalès) a pris fonction hier, vendredi 02 Novembre 2018. La cérémonie de passation de service s’est déroulée dans la salle de délibération de la mairie, en présence des conseillers (26 sur 33) de ladite commune et d’une mission préfectorale dirigée par Balla Condé, le chargé de l’organisation des collectivités décentralisées de la préfecture de Mamou, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la ville carrefour.

« Au nom de son excellence le professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, au nom du ministre Boureima Condé, au nom du préfet Mory Diallo, au nom des pouvoirs qui m’ont été conférés, monsieur Amadou Tidiane Diallo est investi dans ses fonctions de maire de la commune urbaine de Mamou », c’est avec ces mots que Mamadou Aliou Diallo, le chef section budget de la préfecture de Mamou a annoncé la prise de fonction du nouveau maire de la comme urbaine de Mamou.

Cette investiture du maire Amadou Tidiane Diallo intervient deux semaines seulement après son élection par ses pairs conseillers à la tête de l’exécutif communal de la ville carrefour. Il remplace ainsi à ce poste Mamadou Alpha Barry, jusque-là président de la délégation spéciale de la commune urbaine.

Balla Condé

La cérémonie de passation de service entre ces deux cadres (tous issus des rangs de l’UFDG) a été présidée par le chargé de l’organisation des collectivités décentralisées de Mamou, Balla Condé qui, en administrateur averti, est longuement revenu sur la genèse et l’objectif de la décentralisation en Guinée. Il a ensuite prodigué « quelques conseils » au nouveau maire de la commune urbaine de Mamou.

« Monsieur le maire, aujourd’hui vous allez commencer à jouir pleinement de votre fonction au sein du conseil communal de Mamou. L’autorité préfectorale nous charge de vous donner quelques conseils, quelques petits détails… Le code des collectivités révisé dit que les collectivités locales sont autonomes ; mais, elles ne sont pas indépendantes. Elles sont et demeurent sous le contrôle de l’Etat. Ça, c’est clair, c’est indiscutable… Vous jouissez de votre autonomie juridique, de votre autonomie morale et financière ; mais, vous n’êtes pas indépendantes parce que vous êtes sous le contrôle de l’Etat. Si les sous-préfets constituent la tutelle rapprochée des communes rurales, sachez, monsieur le maire, que la préfecture est la tutelle rapprochée de la commune urbaine. Ça aussi c’est clair. Sachez aussi, monsieur le maire, qu’une commune ne se gère pas comme une entreprise, une ONG ou une famille. La gestion d’une commune repose sur les décisions issues des sessions », a expliqué Balla Condé.

Mamadou Alpha Barry

Prenant la parole, Mamadou Alpha Barry, le président de la délégation spéciale sortant et désormais premier vice-maire de Mamou, a remercié les cadres de la commune et la tutelle rapprochée (la préfecture) pour « l’encadrement efficace » dont ils ont fait preuve pendant sa mandature.

Le maire sortant a aussi promis une loyauté sans faille à son successeur à la tête de la commune urbaine de Mamou. « Dieu fait bien les choses ! Nous sommes encore aux côtés du nouveau maire, nous prenons l’engagement de l’aider dans la mesure de nos moyens et d’observer une loyauté sans faille au profit des populations de Mamou », s’est engagé Mamadou Alpha Barry.

Amadou Tidiane Diallo (Thalès)

Dans son discours de circonstances, le nouveau maire de Mamou, Amadou Tidiane Diallo, a tenu à remercier les cadres préfectoraux et régionaux de Mamou pour avoir maintenu un climat de quiétude avant, pendant et après le scrutin du 04 Février dernier. Car, explique-t-il, « ailleurs, ce sont les cadres préfectoraux et régionaux qui mettent les pieds dans le plat commun. C’est-à-dire, ils sont partiaux dans le processus ». Mais, ici à Mamou, précise le nouveau maire, les cadres préfectoraux et régionaux ont facilité la tâche. Ils ne se sont pas ingérés dans le processus.

« Nous, on était là dans l’euphorie, on cherchait le pouvoir. Nous vous remercions de plus, parce que jusqu’à maintenant, dans certaines communes rurales et urbaines, c’est le feu. Mais, grâce à vous, ici c’est le calme, la sérénité et le bien de vivre ensemble. Maintenant que nous sommes aux affaires, l’une des missions du conseil communal est de maintenir cette quiétude et de travailler dans l’intérêt exclusif des populations de Mamou. C’est la priorité des priorités », a dit Amadou Tidiane Diallo qui invite les membres du conseil qu’il dirige à travailler dans la transparence. « Parce que s’il n’y a pas de transparence il n’y a pas de confiance », soutient le nouveau maire de la commune urbaine de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin