Les problèmes internes rencontrés par le RPG Arc-en-ciel à l’occasion du processus d’installation des conseils communaux continuent de préoccuper les responsables du parti au pouvoir. Ils ont évoqué la question au cours de l’assemblée générale du parti, ce samedi, 03 novembre 2018. Tous, invitent les élus du RPG Arc-en-ciel à privilégier l’intérêt de leur formation politique plutôt qu’à leur intérêt personnel, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Elhadj Boiro

Depuis le début du processus d’installation des conseils communaux, le RPG Arc-en-ciel fait face à une crise interne. Dans beaucoup de communes du pays, le parti au pouvoir se retrouve avec deux candidats. Ce qui a entraîné même des affrontements par endroits notamment en Haute Guinée. Une situation que déplore Elhadj Boiro, un des responsables de la formation politique qui appelle les élus à plus de maturité.

« Le RPG qui est le parti au pouvoir, les conseillers qui sont élus, ils doivent développer une certaine solidarité, une certaine maturité. Quand on est élu comme conseiller du RPG, on doit développer l’intérêt du parti ; mais, se dire également que le RPG, c’est le parti au pouvoir. Les conseillers doivent nous aider à développer, à entretenir la paix dans notre pays. Les conseillers sont des conseillers du RPG, ils n’ont pas été élus pour défendre leurs intérêts personnels. L’intérêt primordial, qui est au-dessus de tout, c’est l’intérêt du parti. Or, nous observons dans certaines préfectures et sous-préfectures, des tiraillements par cis-par là. Ça, ça ne doit pas prévaloir au sein du parti », a-t-il dit avec insistance.

Lansana Komara

Abondant dans le même sens, Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel, a regretté aussi ces querelles intestines qui créent des problèmes au parti au pouvoir dans beaucoup de localités. Le ministre invite les militants qui ont élu les conseillers, à aider les responsables du parti à résoudre ces différentes crises : « Malgré que vous avez déjà donné votre voix, mais si les conseillers ne sont pas dans votre esprit, vous qui avez élu les conseillers, s’ils sont dans leur propre esprit, vous risquez d’avoir des surprises.

Aujourd’hui, dans les communes où les exécutifs communaux ne sont pas mis en place, nous vous invitons tous, vous qui avez élu les conseillers d’aller auprès d’eux, de tout mettre en œuvre pour que les exécutifs soient composés de conseillers du parti, que le choix soit vraiment du parti », a dit le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail.

S’exprimant sur la situation socio-politique du pays, Sanoussy Bantama Sow a demandé aux guinéens de préserver la paix. Aux politiques, il a demandé de modérer leur langage afin de d’éviter à notre pays une situation de non-retour. « Nous lançons l’appel à la paix, à l’unité. La Guinée est au-dessus de tous les Guinéens ; la Guinée est au-dessus de toutes les ethnies et de toutes les régions ; la Guinée est au-dessus de tous les partis politiques, à plus forte raison des individus pris un a un.

Nos doyens sont-là, ils connaissent l’histoire de ce pays. On a connu des grands partis, le PDG s’est associé avec le PAG avec d’autres partis pour aller à l’indépendance. Mais en 92, quand on a agréé les partis politiques, sur la première liste des 12 partis politiques, la liste sur laquelle le PUP ne se trouvait pas, aujourd’hui combien de partis restent ? Je veux dire, les hommes naissent, grandissent, ils meurent, le pays reste, la Guinée reste », a-t-il fait remarquer.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin