Un peu plus d’une semaine après son décès, madame M’mah Saran Kourouma, l’épouse du chef d’état-major général des armées, le général Namory Traoré, a rejoint sa dernière demeure hier, vendredi 02 novembre 2018, à Conakry.

La levée du corps qui a eu lieu à l’hôpital sino-guinéen, s’est déroulée en présence du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, des membres du gouvernement et d’institutions de la République, des diplomates, des députés ainsi que des forces armées, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Au nom de la 5ème promotion de l’école inter-armée, le Général de brigade, Ousmane Camara (OC), a adressé ses condoléances à la famille éplorée ; mais aussi à tous ceux qui ont fait le déplacement pour la levée du corps, notamment le chef de l’Etat, Alpha Condé.

Gl. Ousmane Camara

« Parfois, Dieu nous met à l’épreuve pour voir jusqu’où nous avons foi en lui. Ça pouvait être nous-mêmes ; mais, s’il décide autrement, nous ne pouvons que le rendre hommage », a dit l’officier qui rappelle que la défunte était une femme exemplaire qui a su mobiliser tout le monde autour d’elle. « C’est vrai que les parents ont donné cette femme au général Namory ; mais elle était la femme de tous les éléments de la 5ème promotion et de toutes les forces de défense et de sécurité », ajoute-t-il.

Damo Samban

Au nom de la famille, monsieur Damo Samban, a remercié les uns et les autres pour la mobilisation depuis l’annonce du décès de madame M’mah Saran Kourouma. Il a remercié singulièrement le Président Alpha Condé qui a donné, dit-il, un aspect national au deuil. « L’on se rappelle que le Président de la République, après tous ses efforts, a même été à l’aéroport de Conakry dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure du matin pour accueillir le corps alors qu’il n’était pas obligé. Cela témoigne l’intérêt qu’il accorde à cette famille de Kouroussa ».

Gl. Namory Traoré

Très ému par la présence de toutes ces personnalités venues apporter leur soutien à sa famille, le chef d’état-major général des armées, le Général Namory Traoré, a indiqué qu’il manque de mots pour exprimer sa douleur. Il a tout de même rappelé que sa femme, M’mah Saran Kourouma, était plus qu’une épouse pour lui ; mais, plutôt une complice.

« Dans la logique, c’est elle qui devait m’accompagner ; mais, Dieu a décidé autrement. A chaque fois que j’avançais en grade, elle me félicitait et moi, je disais que c’est grâce à elle», souligne le général qui se rappelle avoir épousé cette femme pendant qu’il était un caporal. C’est pourquoi d’ailleurs, il a demandé à tous ceux qui ont connu son épouse d’accepter son pardon.

A rappeler madame M’mah Saran Kourouma est décédée le jeudi, 25 octobre 2018, en Tunisie des suites de maladie. La défunte est née en 1971 dans la préfecture de Kouroussa en Haute Guinée. Elle laisse derrière elle, un époux sans mots et six filles inconsolables.

La rédaction de Guineematin.com adresse ses sincères condoléances au général Namory Traoré ainsi qu’à sa famille.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin