Dans la journée de ce mardi, 6 novembre 2018, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne s’est rendu à la brigade de recherche de Kipé dans le cadre de l’attaque perpétrée le 23 octobre dernier sur son cortège, après une embuscade des agents de la sécurité qui voulaient l’empêcher d’aller à la marche sur l’autoroute Fidel Castro.

Au sortir de cette audition, Elhadj Cellou Dalein Diallo a répondu aux questions des journalistes : « En tant que citoyen, je suis venu apporter toute ma contribution à la manifestation de la vérité. Mais bien entendu, nous sommes dans un contexte de crise de confiance énorme entre l’Etat, tous ces démembrements et les citoyens, surtout l’opposition. Je ne peux pas donc vous dire que je fais confiance en cette justice qui me harcèle depuis que je suis dans l’opposition. Mes avocats sont là, ils savent ce que nous subissons dans ce pays. C’est vraiment extraordinaire. Mais, puisqu’on n’a pas une autre justice, on est obligé de venir répondre à cette justice. Je suis sceptique quand même quant à leur capacité d’être objectifs et de tirer des conclusions contraires à la volonté de Alpha Condé ».


Vidéo réalisée par Laafa Sow pour Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin