Hon. Dian Baïlo Diallo

Alors que toutes les autres communes rurales de la préfecture de Télimélé ont déjà leurs conseils communaux installés, les habitants de Daramagnaki attendent encore de savoir qui seront les dirigeants de leur mairie. L’élection de l’exécutif de la mairie et l’installation du conseil communal ont été programmées puis reportées plusieurs fois.

Le député uninominal de Télimélé, Dian Bailo Diallo, accuse le RPG Arc-en-ciel, en complicité avec les autorités administratives locales, d’être à l’origine de ce retard. Tout cela, dit-il, dans le seul but de manigancer pour prendre la tête de la mairie. Il l’a dit au cours d’un entretien avec le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, au retour d’une visite qu’il vient d’effectuer dans la localité.

« Sur les quatorze (14) collectivités que compte la préfecture, l’UFDG a remporté onze (11) d’abord et a perdu une (1) seule (celle de Koba). La commune rurale de Kollet est en litige parce qu’il n’y a pas eu de vote là-bas, c’est un coup de force qui a imposé le RPG que nous ne reconnaissons pas d’ailleurs à la tête de la mairie. Quant à la commune rurale de Daramagnaki, tout porte à croire qu’ils ne veulent pas qu’il y ait élection là-bas parce que selon eux, ils doutent de la moralité de certains de leurs conseillers.

Mais, nous à l’UFDG, nous n’avons pas de problème, ces différents reports ne nous ébranlent pas. Car nous sommes convaincus que la mairie nous reviendra. Ils ne veulent pas lâcher cette localité à cause de ses potentielles économiques parce que c’est une mangeoire des autorités de la base au sommet. D’où la nécessité de masquer les dérives financières opérées dans la zone depuis des décennies », a dit le député UFDG de Télimélé.

Hon. Dian Baïlo Diallo

Dian Bailo Diallo prévient que cette manœuvre du parti au pouvoir n’aboutira nullement pas : « S’ils tentent de manœuvrer cette opération en faveur du RPG, ils vont d’abord marcher sur nos corps avant d’y aboutir, car les populations de Daramagnaki ne sont pas prêtes à endurer davantage face à une mauvaise gouvernance qui ne dit pas son nom. Pas d’écoles consistantes dans la zone encore moins d’infrastructures sanitaires, de forages et de pistes rurales dignes de nom. Nous allons mettre fin à cette mauvaise gestion de nos collectivités », promet le parlementaire.

A rappeler que l’UFDG a obtenu 11 sièges à la mairie de Daramagnaki à l’issue des élections locales du 04 février 2018 ; le RPG Arc-en-ciel a obtenu 10 sièges et l’UPR a remporté 2 sièges. Mais, le parti au pouvoir fait face à une crise interne dans cette commune rurale de Télimélé. Certains de ses élus seraient contre le candidat du parti à la mairie et ils seraient même prêts à voter pour le candidat du principal parti d’opposition du pays.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin