La circulation routière est toujours perturbée ce mercredi à l’occasion de la journée ville morte de l’opposition républicaine. Les jeunes, jusque-là maîtres de la route Le Prince au niveau de Koloma marché, ont été obligés de battre en retraite. La police tente de ramener le calme sur les lieux, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Devant la perturbation de la circulation routière, les agents de la police ont fini par chasser les jeunes de la route Le Prince au niveau de Koloma marché. Il a fallu asperger suffisamment de gaz lacrymogène pour repousser les jeunes. On a enregistré au moins trois arrestations, tous de mineurs, impliqués pour certains dans des jets de cailloux contre la police.

Actuellement (11 heures 00), les jeunes sont dans les profondeurs du quartier, de part et d’autre du marché de Koloma. Au moins 3 pickup occupent la chaussée et veillent aux grains. De nombreux motards profitent de cette paralysie pour surfacturer les usagers. Il n’y a presque pas de véhicules entre Cosa et Bambéto.

L’opposition républicaine a appelé ses partisans à observer ces journées villes mortes et autres marches pacifiques pour protester contre la façon cavalière le régime Alpha Condé est en train d’installer les conseils communaux à travers la Guinée. Cellou Dalein Diallo et ses pairs disent n’avoir aucun autre recours contre la violation de la loi par le pouvoir accusé de violer à la fois la loi et les accords politiques.

Alpha Mamadou Diallo depuis Koloma marché pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin