C’est très déçu que le leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne est sorti ce jeudi, 8 novembre 2018, face aux médias et citoyens massivement mobilisés à son domicile de Dixinn. Très touché par « l’assassinat de 101 personnes », Elhadj Cellou Dalein Diallo a demandé cinq jours de deuil national pour ces victimes de manifestation politique contre le régime Alpha Condé, rapportent les journalistes de Guineematin.com qui étaient sur place.

Déjà, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne a annulé la marche d’aujourd’hui, avant d’annoncer la suite des manifestations pour contraindre le régime Alpha Condé d’appliquer les lois de la République et les accords politiques.

Selon Cellou Dalein Diallo, après les cinq jours de deuil national, il y aura une marche des femmes de l’opposition le mardi prochain. Et, le lendemain, mercredi, une journée « ville morte », avant la marche du jeudi qui partira du carrefour Cosa pour l’esplanade du stade du 28 septembre.

Déterminé plus que jamais à combattre pacifiquement le régime Alpha Condé, le chef de l’opposition guinéenne jure qu’il ne reculera plus et qu’il n’ira pas se faire photographier inutilement avec un chef d’Etat qui ne respecte ni les lois de la République, ni les accords politiques, encore moins ses engagements personnels… Inutile donc d’ajouter que la crise politique s’enlise dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest !

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo et Mamadou Laafa Sow étaient à Dixinn pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin