La cacophonie qui entoure l’installation des conseils communaux se poursuit à travers la Guinée. Une manifestation a été enregistrée dans la commune rurale de Kamsar, relevant de la préfecture de Boké, où l’installation est programmée pour ce jeudi, 8 novembre 2018, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la localité.

Selon des informations fournies hier par le gouverneur de la région de Boké, la cérémonie devait commencer à 8h ce jeudi matin. Mais très tôt, des femmes sont venues bloquer la rentrée des locaux de la sous préfecture. Ces femmes exigent que Fodé Kéita du RPG Arc-en-ciel soit porté à la tête de la mairie de Kamsar.

La tension était perceptible ce jeudi matin puisque les femmes ont empêché tout accès aux locaux de la sous-préfecture. Interrogée sur cette attitude, une des manifestantes a justifié les raisons du blocage de la route. « Nous barrons la route par ce que nous voulons que Fodé Keita soit investi comme maire de Kamsar. Pour le moment, nous sommes là ».

Mais, aussi tôt que l’interview a commencé, notre interlocutrice a été stoppée net par un adulte qui lui a intimé l’ordre de ne plus parler à personne.

Un conseiller élu sous la bannière de l’UFDG a confié à notre reporter avoir préféré rebroussé chemin devant la hargne des manifestantes. « Moi, je n’ai pas tenté de rentrer parce que j’ai vu un élu de l’UFDG se faire refoulé par les femmes qui sont à la porte », a-t-il dit laconiquement.

A suivre !

Depuis Kamsar, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin