Suite à une pression, le bureau préfectoral du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a été empêché hier, mercredi 07 novembre 2018, son assemblée générale au cinéma Daka, dans la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) prépare activement des manifestations de protestations dans toutes les préfectures de la Guinée. Cette information a été officiellement donnée à la base, au cours de l’Assemblée Général que son bureau préfectoral de Labé a organisé ce dimanche à Daka, dans la commune urbaine.

« Le bureau exécutif national du SLECG était en assemblée générale ce dimanche matin au terrain rouge à Donka. Ils m’ont dit qu’ils vont choisir un jour pendant lequel tous les enseignants de Guinée vont se mobiliser par préfecture, par sous-préfecture, par commune pour dénoncer ce que l’Etat est en train de faire. Ils vont choisir le jour et nous le communiquer pour que ça soit le même jour pour que les autres sachent que quand ça ne va pas à Kankan, ça ne va pas à Labé, ça ne vas pas à Yomou, ça ne va pas à Koundara. C’est au même moment et le même jour » a expliqué le secrétaire général du bureau préfectoral du SLECG de Labé, Mamadou Niama Baldé.

Cette rencontre syndicale des enseignants s’est tenue sur un espace vide et dans des conditions très difficiles ce dimanche à Labé. Suite à des fortes pressions de la main invisible, le propriétaire du Cinéma Daka qui a l’habitude d’accueillir les assemblées générales du SLECG a finalement prié les organisateurs de faire libérer le plancher.

« C’est vers 14 heures qu’un de mes collègues m’a appelé pour me dire que le propriétaire du cinéma a dit que l’assemblée générale ne se tiendra pas là-bas aujourd’hui, parce qu’il a reçu une pression » déplore le camarade Niama Baldé qui rassure que son syndicat prendra toutes les dispositions utiles pour éviter ce genre de désagrément à l’avenir.

En plus de la poursuite de la grève jusqu’à la victoire finale, la rencontre de ce dimanche a recommandé le lancement d’une campagne de souscription pour soutenir les enseignants dont les salaires ont été gelés pour fait de grève.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin