L’installation des élus locaux de la commune rurale de Kamsar, dans la préfecture de Boké, programmée hier, jeudi 8 novembre 2018, n’a finalement pas eu lieu. La cérémonie a été reportée sine die alors que des femmes avaient pris d’assaut les locaux de la sous-préfecture, exigeant l’installation de Fodé Kéita du RPG Arc-en-ciel, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la localité.

Alors que la cérémonie était attendue, l’installation n’a finalement pu avoir lieu. Aucune information officielle n’a été donnée sur les raisons du report de l’activité, au grand dam de certains conseillers élus déjà mobilisés pour la circonstance.

Mais le matin, des femmes avaient déjà bloqué l’accès aux locaux de la sous préfecture. Elles exigeaient que Fodé Keita du RPG soit élu maire de la localité. Sur le terrain, cette attitude a indigné de nombreux citoyens qui disent redouter des fraudes au profit du parti au pouvoir.

C’est aux environs de 13 heures que l’annonce du report a été faite. Une situation qui n’a pas été du goût de plusieurs citoyens. Selon Bah Mamadou, le seul élu du PDG-RDA, « mes sentiments sont des sentiments de frustration. Dans un Etat de droit où l’Etat ne peut pas prendre ses dispositions, c’est vraiment choquant. Une minorité de femmes qui n’atteint même pas une cinquantaine reporte les élections… »

Pour sa part, Ibrahima Sory Bonia Camara, membre du bureau fédéral de l’UFDG de Kamsar, accuse le gouverneur de la région de Boké d’être derrière ce report. « Le gouverneur et son staff ont passé la nuit ici à Kamsar pour tâter le terrain. Mais, puisqu’il a compris que le RPG ne peut pas passer ici, il est retourné à Boké, il a refusé que les élections aient lieu », accuse-t-il.

Selon le candidat de l’UFDG pour la mairie de Kamsar, il n’est pas question de baisser la garde. « On ne voudrait pas après nous que les gens là invitent le RPG. Nous craignons ça. Nous connaissons le guinéen maintenant. Mais, si le report est effectif, ça ne nous empêchera pas de continuer notre combat. On va toujours lutter pour avoir la mairie de Kamsar », a martelé Morin Camara.

Pour rappel, voici l’état des lieux pour ce qui de Kamsar au compte des élections locales du 04 février.

Commune rurale de Kamsar :

Nombre d’électeurs inscrits : 65.788

Votants : 26.817

Bulletins nuls : 2.722

Suffrages exprimés : 24.095

Taux de participation : 40,76 %

Dans cette commune, l’UFDG est venue largement en tête avec 16 sièges sur 37.

Répartition des suffrages exprimés et sièges obtenus par candidat :

UFDG : 10.744 voix pour seize (16) sièges ;

RPG arc-en-ciel : 7.041 voix pour onze (11) sièges ;

UFR : 5.690 voix pour huit (08) sièges ;

UDG : 814 voix pour un (01) siège ;

PDG-RDA : 852 voix pour un siège.

Depuis Kamsar, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin