Au moment où la grève générale et illimitée du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) se poursuit, plusieurs établissements scolaires sont en état d’abandon dans la commune urbaine de Kankan. C’est le cas de l’école primaire de Kankan Coura, construite depuis 1959 et qui présente un visage hideux, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

De nos jours, l’école primaire de Kankan Coura se trouve dans un état de vétusté très avancé. Le bâtiment, depuis sa construction en 1959, n’a jamais connu de réhabilitation. Les murs fissurés, sont remplis de nids de guêpes et drapés de toiles d’araignées. Quand il pleut, le calvaire s’amplifie, surtout que les toits de la presque totalité des salles de classes sont perforés.

Une situation qui préoccupe les responsables de l’établissement, réduits à constater les dégâts. En service depuis le 9 juillet 2018, Djedy Traoré, le nouveau directeur de ladite école en dresse un constat amer. « J’ai trouvé cette école dans un état très vétuste. Sincèrement, il faut reconnaitre que l’école est exposée et non clôturée. Quand on prend l’infrastructure, le bâtiment qui est en place a été construit en 1959. Regardez l’aspect et la physionomie détériorés : sans portes, sans fenêtres, toitures dans de mauvaises conditions. En cas de pluie l’eau suinte par la toiture, les enfants sont dans l’eau », a dit le directeur.

Yaya Traoré, a commencé à enseigner dans cet établissement depuis 2004. Il assure que l’école n’a jamais été rénovée, depuis sa création en 1959. « C’est ma deuxième fois de passer à l’école primaire Kankan-Coura. D’abord, de 2004 à 2007. J’ai été muté à Missamana et je suis resté jusqu’en 2011. Puis, je suis revenu ici. Mais vraiment, rien n’a changé. Il n’y a qu’une seule salle de casse qui se ferme. Il n’y a pas de portes pour les autres salles ».

Pour faire face au manque de clôture, les encadreurs ont pris l’initiative de mettre à contribution les élèves. Selon Fatoumata Keita, enseignante de la 5ème année, « nous même, on a pris des initiatives à notre niveau de faire cotiser les enfants pour mettre le portail. Parce que la cour de l’école est devenue un terrain de football. A partir de 16h, on ne fait plus cours, les enfants du quartier viennent nous envahir. On est obligé de libérer les enfants pour rentrer. Et, quand on revient le lendemain, avant de commencer les cours, on se met d’abord à nettoyer les classes, parce que ça chie là-dans et ça pisse là-dans », a déploré la dame.

Selon nos informations, après sa prise de fonction, le Directeur Préfectoral de l’Education de Kankan, Morlaye Condé, a déjà effectué une visite sur les lieux. Il aurait même promis d’inscrire très prochainement l’établissement pour un projet de rénovation.

L’école primaire de Kankan Coura a un effectif de 1591 élèves, dont 718 filles.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin