La villa Sylla, devenue Centre d’Accueil de Labé est tombé en ruine sous le regard indifférent des autorités guinéennes. L’état de délabrement dans lequel cette cité se trouve est jugé très honteux pour la République par certains observateurs témoins des hauts faits de l’histoire de la République de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Pour l’ancien maire, Elhadj Ibrahima Sampiring DIALLO, ancien membre du bureau fédéral PDG-RDA de Labé, l’indifférence des autorités guinéennes face à la situation actuelle de la villa des hôtes témoigne de la volonté inavouée d’effacer toutes les traces de l’histoire glorieuse de la création, en 1968, de l’Organisation des Etats Riverains du fleuve Sénégal (OERS).

« Aujourd’hui, je suis déçu, déprimé, révolté de constater que ce grand symbole des 4 pays fondateurs de l’organisation des Etats Riverains du fleuve Sénégal a été pratiquement abandonné. Si vous allez au niveau de la villa des hôtes, vous trouverez que les herbes ont envahi toute la place, les cases modernes qui avaient été construites pour loger les différents chefs d’Etat sont tombées par endroit, les murs sont lézardés, … vous ne pouvez pas rentrer là-dans de peur de retrouver ce qu’il y a comme dégout à l’intérieur. Au niveau même de la salle de conférence la plaque qui immortalisait l’évènement à travers les noms des 4 chefs d’Etat a été décrochée, pas par l’effet des intempéries. Mais, c’est une main qui est venue arracher la plaque. C’est comme si on voulait effacer toutes les traces de l’OERS. C’est comme si on voulait détruire vraiment le bijou pour lequel l’Etat guinéen devait se montre fier» a-t-il regretté.

Il est pratiquement très difficile de croire que cette cité abandonnée à elle-même a joué un rôle capital pour la mise en place de l’Organisation des Etats Riverains du Fleuve Sénégal (OERS), devenue Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).

C’est pourquoi, Elhadj Ibrahima Sampiring DIALLO se demande à quoi a servi les 60 ans de pratique de la souveraineté.

Nous avons tenté à plusieurs reprises de prendre langue avec l’actuel gestionnaire du Centre d’Accueil de Labé, Mamadou Diouldé DIALLO. Mais en vain. Son calendrier semblait tellement chargé qu’il n’a pas pu respecter le rendez-vous qu’il a lui-même fixé.
En attendant, précisons que nous avons appris dans les couloirs du bloc administratif préfectoral de Labé qu’une mission de l’OMVS a récemment séjourné dans la cité autour de l’étude de faisabilité d’un projet de rénovation ou de reconstruction de ce Centre d’Accueil.
De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin