Labé : la police disperse une manifestation d’enseignants grévistes affiliés au SLECG

Les services de police ont dispersé à coups de gaz lacrymogène, dans la matinée de ce lundi, 12 novembre 2018, une manifestation d’enseignants grévistes affiliés au Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG) qui organisaient un sit-in devant le bloc administratif préfectoral, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

C’est un détachement de la Compagnie Mobile d’Intervention Spéciale (CMIS) qui a dirigé cette opération de maintien d’ordre au cœur du quartier administratif de la préfecture de Labé. Il n’y a pas eu de blessé parmi les enseignants, mais le SLECG déplore plusieurs défections dans ses rangs constatées à l’occasion de cette sortie ordonnée par son bureau national.

« On a été confronté à plusieurs difficultés. Difficultés d’abord internes liées au fait que la majeure partie des enseignants n’a pas répondue à l’appel. On n’était qu’une trentaine pour une ville comme Labé. Ils ont eu peur. Ils ont été intimidés de façon très stratégique parce que même dans le bureau exécutif préfectoral de 17 personnes, il n’y a eu que 4 qui ont répondu à l’appel. Ce qui indique réellement un problème à l’interne » regrette le secrétaire administratif du bureau préfectoral du SLECG de Labé, Mamadou Oury Hawa Labico DIALLO. Une assemblée générale extraordinaire des enseignants de Labé est envisagée pour exclure des rangs du SLECG ceux qu’ils qualifient de traîtres, ajoute le syndicaliste.

« Tous les enseignants se sont mis d’accord de convoquer une assemblée générale au cours de laquelle nous allons d’abord destituer notre secrétaire général qui n’est pas sûr et tous ceux qui ne se sont pas présentés aujourd’hui. C’est la base elle-même qui a réclamé l’Assemblée Générale. Il faut le destituer. Il faut enlever le Niama sur nous » a-t-il insisté.

Aucun cas de blessé n’a été enregistré du côté des manifestants qui affichent leur détermination à battre le pavé chaque fois que le besoin se fera sentir, malgré la mesure des autorités gouvernementales portant interdiction de toute manifestation sur toute l’étendue du territoire nationale.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS