Un projet de mise en place d’un nouveau bureau régional de l’Union Mandingue, annoncé sur les ondes des médias locaux, n’est pas du goût du gouverneur de Kankan. Mohamed Gharé l’a fait savoir hier, mercredi 14 novembre 2018, et menace d’arrêter les organisateurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

A travers un point de presse organisé au siège du gouvernorat, Mohamed Gharé se dit farouchement opposé à la mise en place d’un nouveau bureau de l’Union Mandingue dans sa juridiction alors qu’elle est annoncée pour ce dimanche 18 novembre.

En effet, un communiqué diffusé sur les ondes de certaines radios privées de la place appelle à une grande réunion pour mettre en place un nouveau bureau.

Dans sa communication, le gouverneur s’est dit choqué de cette décision. « Kankan est une terre d’accueil. Mais, j’ai entendu quelque chose qui me choque. Certaines personnes ont fait passer des communiqués dans certaines radios, qu’elles veulent mettre en place un nouveau bureau de l’Union Mandingue. Pourtant, il y a un bureau de cette union, installé ici il y a plus de 30 ans, avec son premier responsable, Elhadj Kèlèti Touré. Ces personnes ne peuvent pas se lever comme ça un beau matin, qu’elles veulent mettre en place un nouveau bureau, on dirait qu’il n y a plus d’autorités à Kankan ».

Par ailleurs, Mohamed Gharé a indexé les responsables de cette initiative et menace de les mettre aux arrêts s’ils maintiennent leur décision. « La réunion convoquée par les Condé, le dimanche, pour installer un nouveau bureau de l’Union Mandingue, je ne veux voir personne là-bas. Celui qui ira, obtiendra ce qu’il cherche. Parce qu’il y a déjà un bureau de l’Union Mandingue ici depuis 30 ans. Je ferais intervenir les forces de sécurité, ils seront tous arrêtés parce que la ville de Kankan ne vas pas brûler à ma présence », a-t-il prévenu.

En outre, le gouverneur appelle les populations de Kankan à ne pas céder à la manipulation et aux esprits divisionnistes. « Mes frères, je vous appelle au calme et à la retenue. Refusez les personnes divisionnistes qui veulent brûler Kankan. Il est de l’intérêt de tout le monde qu’on s’entende. Ne détruisons pas un beau matin ce que nos parents et nos grands-parents ont construit », conseille Mohamed Gharé.

A rappeler que cet autre problème d’ordre social intervient dans un contexte tendu à Kankan. L’installation des conseils communaux est suspendue pour des querelles intestines entre les 29 conseillers du RPG Arc-en-ciel.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin