Après le congrès tenu récemment et non reconnu officiellement, le bureau exécutif de l’USTG a lancé ce lundi, 19 novembre 2018, le 6ème congrès de la centrale syndicale. L’événement qui a lieu au Palais du peuple de Conakry, va durer trois jours.

Il permettra de renouveler le bureau exécutif dirigé jusque-là par Louis M’Bemba Soumah. Et, pour lui succéder, les noms d’Aboubacar Soumah du SLECG et d’Abdoulaye Sow de la FESABAG sont évoqués, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

En ouvrant la rencontre, Louis M’Bemba Soumah, jusque-là secrétaire général de l’USTG, a indiqué que ce congrès sera marqué par le changement. Une manière d’annoncer son départ de la tête de la centrale syndicale qu’il dirige depuis plusieurs années.

Qui pour lui succéder ? Deux noms circulent dans les couloirs. Abdoulaye Sow, secrétaire général de la FESABAG et actuel secrétaire général adjoint de l’USTG, et Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG. Deux hommes très connus et très influents du mouvement syndical guinéen.

Mais pour l’heure, chacun préfère rester réservé sur la question. Si Abdoulaye Sow indique que sa candidature doit être portée par sa fédération, dans le camp du SLECG, personne ne veut s’aventurer sur une éventuelle candidature du téméraire leader du syndicat des enseignants, même si les positions sont de plus en plus évidentes à ce niveau.

Toutefois, la question semble diviser quelque peu les membres du SLECG. Certains souhaitent voir Aboubacar Soumah être porté la tête de l’USTG, d’autres préfèrent qu’il accepte d’occuper pour l’instant, le poste de secrétaire général adjoint de l’USTG.

Les choses devraient se préciser d’ici mercredi, jour prévu pour l’élection du nouveau bureau de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, deuxième puissante centrale syndicale du pays après la CNTG. Ce qui est déjà sûr, c’est que la bataille se jouera entre Aboubacar Soumah et Abdoulaye Sow.

A rappeler que ceux qui ont tenu le congrès de Mamou et qui ont été par la suite exclus de l’USTG par le camp de Louis M’Bemba Soumah, ne reconnaissent pas leur exclusion. Ces derniers, en leur tête Abdoulaye CAMARA, élu secrétaire à l’issue de congrès controversé, se réclament toujours comme étant de l’USTG. Ils ne reconnaissent pas aussi le congrès qui s’est ouvert ce lundi à Conakry.

Il sera cependant difficile pour eux, de tenir tête à un groupe amené par les bouillants Aboubacar Soumah du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, à l’origine de la grève qui paralyse le secteur éducatif guinéen depuis le 03 octobre dernier, et Abdoulaye Sow de la Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et microfinances de Guinée.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin