Comme annoncé précédemment, de nombreux fidèles musulmans vont célébrer dans la nuit de ce lundi, 19 novembre 2018, le Maouloud. Cette fête, qui marque l’anniversaire de la naissance du prophète de l’Islam, n’est célébrée que par une partie de la communauté musulmane. Comme cela a été expliqué dans un précédent article de Guineematin.com par l’imam râtib de la grande mosquée de Kipé Dadia, Elhadj Mohamed Aly Soumah.

C’est donc un événement qui ne fait pas l’unanimité parmi les fidèles musulmans. Si d’aucuns célèbrent cet anniversaire avec des veillées et autres invocations, d’autres soutiennent par contre que cet anniversaire n’est pas une fête qui doit être célébrée. C’est le cas de cet autre imam, Oustaz Mohamed Ramadan Bah, imam à Koloma, qui a également accepté de nous recevoir pour une interview.

Décryptage !

Guineematin.com : la date de ce lundi, 19 novembre 2018, correspond à l’anniversaire de la naissance du prophète Mohammad. Expliquez nous concrètement de quoi il s’agit.

Oustaz Ramadan Bah : concernant l’anniversaire du prophète, il y a beaucoup de biographes qui disent que le prophète, paix et salut sur lui, est né le 12 de ce mois lunaire, appelé Rabioul Awwal. Mais, il y a beaucoup de divergences. Il y en a qui disent même que ce n’est pas à cette date qu’il est né. D’autres avancent le 09, le 10 ou le 11 de Rabioul Awwal. Ce qui est plus important, c’est la date de la naissance du prophète, paix et salut sur lui. Il est né quel jour de la semaine ? Là, tout le monde est unanime que le prophète est né un lundi matin à la Mecque. Mais, la date ne dit rien, c’est le jour qui est important. Le prophète ne parle pas de cette date. Il ne parle que du jour. Il est né un lundi et il est décédé un lundi. D’ailleurs, il a demandé aux musulmans de jeûner ce jour là, mais un jeun surérogatoire.

Guineematin.com : que dire alors du Maouloud qui sera célébré par certains musulmans aujourd’hui lundi ?

Oustaz Ramadan Bah : personnellement, je n’ai pas vue de preuves, ni dans le saint Coran, ni dans les hadiths du prophète, ni dans les dires des Oulémas, de célébrer le Maouloud. A ma connaissance, je n’ai pas vu de preuves. Donc, le prophète ne l’a pas fait, ses compagnons ne l’ont pas fait, ceux qui les ont suivis aussi ne l’ont pas fait. Donc, c’est pour vous dire que je n’ai pas de preuves. Maintenant, ceux qui font le Maouloud, c’est à eux de se justifier.

Guineematin.com : Oustaz, vous avez souvent séjourné en Arabie Saoudite, vous avez guide lors du pèlerinage. Est-ce que le Maouloud est célébré dans ce pays, le pays de naissance du prophète Muhammad ?

Oustaz Ramadan Bah : non. En Arabie Saoudite, il n’y a pas de Maouloud. Il n’est célébré dans aucune ville saoudienne. Puisque, ça n’a pas de preuves. En fait, il n’y a pas beaucoup à dire sur cette célébration. Ce que je sais, et je reste convaincu, le prophète est né un lundi. Le prophète a demandé aux musulmans, à ses compagnons, de jeuner les lundis mais pas obligatoirement.

Guineematin.com : dès lors que le prophète et se compagnons ne l’ont pas célébré. Est-ce que c’est normal de la faire ?

Oustaz Ramadan Bah : à ma connaissance, puisque pour toute adoration, il faut avoir une preuve sur laquelle on doit s’appuyer, il faut avoir une référence dans le Coran ou les hadiths, et la célébration de Maouloud est considérée comme une adoration, pour moi, ça ne vaut pas la peine. C’est nouveau à l’Islam, puisque le prophète ne l’a pas fait, ses compagnons ne l’ont pas fait, on n’a pas vu aussi de preuves. Pour moi, ce n’est pas pour critiquer ou haïr quelqu’un, mais, je crois que ça ne vaut pas la peine. En tout cas, je ne fais pas le Maouloud.

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin