On sait désormais ce qui est arrivé à Alpha Barry, le conducteur de taxi moto qui était porté disparu depuis vendredi dernier à Kintinia dans la préfecture de Siguiri. Il a été tué par le jeune homme avec lequel sa moto a été retrouvée.

Ce dernier a fini par avouer son acte criminel et a conduit les services de sécurité à l’endroit où il a jeté le corps de la victime, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Les conducteurs de taxi motos de Kintinia ont mené leur propre enquête pour tenter de savoir ce qui est arrivé à Alpha Barry, un des leurs, qui était disparu depuis le vendredi, 16 novembre 2018. Ils ont réussi à retrouver la moto du jeune homme et ont interpellé son détenteur qu’ils ont conduit à la police. Après avoir passé quelques jours dans les mains des services de sécurité, le jeune a fini par avouer avoir tué Alpha Barry pour prendre sa moto.

« Le vendredi dernier, Alpha Barry est venu m’informer au bureau qu’il partait déposer un passager à Balato. Mais, depuis qu’il est parti aux environs de 17 heures, il n’est plus revenu, ni donné de ses nouvelles. C’est ainsi que le lendemain samedi, nous avons déployé nos agents de sécurité sur le terrain pour mener notre propre enquête. Et, ces agents ont réussi à retrouver la moto de la victime dans les mains d’un certain Bandjou Sidibé.

Quand ils l’ont interrogé sur comment il est rentré en possession de cette moto, il a dit qu’il a racheté avec le propriétaire qui serait parti en Algérie. Mais, puisqu’on n’avait pas confiance en lui, nous l’avons conduit à la police. Il a passé quelques jours là-bas et il a finalement avoué qu’il a tué le propriétaire de la moto et a jeté son corps dans une mine d’or à Sétiguéah. Il est parti avec les agents pour leur montrer le corps qui était en état de décomposition », explique Ismaël Diakité, le président des conducteurs de taxis motos de Kintinia.

Le corps d’Alpha Barry a été récupéré et inhumé. Son meurtrier, lui, a été aussitôt conduit à la prison civile de Siguiri en attendant l’ouverture de son procès.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com