Mouctar Bah, correspondant de RFI/AFP

Les réactions ne cessent de se faire entendre suite à la suspension de l’accréditation de Mouctar Bah, le correspondant de RFI en Guinée. Et, le journaliste vient de bénéficier d’un soutien plutôt inattendu.

Le Préfet de Kankan dément la présidente de la HAC qui a dénoncé la façon de travailler Mouctar Bah, et estime que ce dernier est un exemple en matière de journalisme en Guinée, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

RFI et plusieurs organisations de médias et de défense des droits de l’Homme ont déjà apporté leur soutien à Mouctar Bah, le correspondant de Radio France Internationale en Guinée, dont l’accréditation a été suspendue récemment par la Haute Autorité de la Communication. Mais, les soutiens du journaliste vont désormais bien au-delà.

Le Préfet de Kankan a publiquement pris position en faveur de Mouctar Bah. Alors qu’il présidait une cérémonie d’installation d’une antenne du syndicat de la presse privée de Guinée à Kankan, Aziz Diop a déploré la sanction infligée au correspondant de RFI de Guinée. Il dément la présidente de la HAC, Martine Condé qui a qualifié Mouctar Bah de partisan et d’ethno et soutient que notre confrère est un exemple en Guinée.

« En matière de journalisme, Mouctar Bah est un exemple en Guinée. C’est lui qui a défendu Alpha Condé quand il était en prison, il a mis la pression sur la communauté internationale. Aujourd’hui, qu’on dise qu’il est ethno, qu’il est raciste, qu’il soutient les peulhs, ce n’est pas vrai. C’était un des conseillers du Professeur Alpha Condé, à un moment de l’histoire ; il a aidé le Professeur Alpha Condé, il faut le reconnaître. Mais, Mouctar Bah, que tu l’aimes ou pas, il dit son intime conviction parce qu’il est ingérable », a déclaré le Préfet Aziz Diop devant un groupe de journalistes.

Nul doute que Mouctar Bah appréciera cette sortie du Préfet de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin