Retard de la mise en place de l’exécutif communal de Kankan : le Préfet invoque des problèmes au sein du RPG

A quand la mise en place de l’exécutif de la mairie de Kankan ? C’est la question que se posent aujourd’hui les habitants de la capitale de la Haute Guinée. Alors que la plupart des conseils communaux du pays ont été installés, celui de la ville de Kankan et de deux autres communes rurales de la préfecture tardent à être installés. Et, cette situation serait due à des problèmes internes qui secouent le RPG Arc-en-ciel, a appris le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Le préfet de Kankan est visiblement préoccupé par le déroulement du processus de mise en place des conseils communaux dans la préfecture. Aziz Diop déplore non seulement la lenteur mais aussi les problèmes qui entourent le processus. « Il y a une certaine lenteur par rapport à l’installation des bureaux exécutifs des conseils communaux.

Suite aux instructions de notre département, notamment le ministre Bouréma Condé, nous avons installé 9 des 12 conseils des communes rurales, mais on a été confronté à de sérieux problèmes qui sont de trois ordres : la méconnaissance du code des collectivités révisé, la méconnaissance du déroulement du processus électoral par les citoyens et aussi la non maitrise des textes par les responsables à tous les niveaux », a déclaré l’autorité préfectorale.

Il ajoute que ces problèmes ont entraîné d’autres sur le terrain : « On a enregistré des échauffourées par endroits. Par exemple, dans la sous-préfecture de Toukounou, après les élections, un groupe de jeunes est allé fermer les bureaux de la mairie. Ces jeunes disent qu’ils ne sont pas d’accord avec le choix fait par les conseillers. Or, ils ne sont plus intéressés par le vote. Eux, ils élisent juste les conseillers communaux. Il revient à ces conseillers d’élire l’exécutif de la mairie », a-t-il dit.

Pour ce qui est du cas spécifique de la commune urbaine de Kankan, le préfet indique que le processus est bloqué par un problème interne au sein du RPG Arc-en-ciel. Le parti au pouvoir qui a obtenu une majorité absolue à la mairie de Kankan, peine à trouver un candidat consensuel. « Les populations ont donné une majorité au RPG. Au sein de cette majorité, il y a des divisions, des mésententes et des problèmes internes. Ce n’est pas à l’administration de régler ce problème, le RPG a son fonctionnement », souligne Aziz Diop.

A rappeler que cette sortie du Préfet de Kankan fait suite à un courrier qu’il a reçu récemment de la part des partis d’opposition et des candidats indépendants. Ces derniers lui ont demandé de tout faire pour que le conseil communal de la ville puisse être rapidement installé.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com
Tél : 00224 627 24 13 24

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS