Un jeune homme s’est accidentellement tiré dessus à l’aide de son fusil de chasse dans la préfecture de Kouroussa. Il a reçu 20 boulettes de balles de plomb dans le corps et a réussi à être sauvé par les médecins du camp militaire de Kankan, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Moussa Koïta, cultivateur âgé d’une trentaine d’années, a ouvert accidentellement le feu sur lui dans sa plantation d’anacarde située à Djirlan, district relevant de la sous-préfecture de Gbérédoutchièrô, dans la préfecture de Kouroussa. Il a introduit une cartouche dans son fusil de chasse et l’a déposé à côté de lui. Le fusil s’est déclenché et les 20 boulettes de plomb qui se trouvaient dans la cartouche se sont logées dans son corps.

Moussa Koïta qui a pu être sauvé de cet accident, se remet à la volonté divine. « C’est la volonté de Dieu. J’étais en brousse, dans mon champ d’anacarde, en train de récolter de la paille. Mon fusil était déposé sous un arbre avec une cartouche à l’intérieur. Et, c’est en déposant la paille que j’ai pu récolter, que le fusil s’est déclenché et les balles se sont répandues dans mon corps », témoigne le jeune homme.

La victime a été transportée au service hospitalier du camp militaire de Kankan, où les médecins ont extrait les 20 boulettes de plomb de son corps et ont réussi donc à sauver sa vie. « Quand on le recevait, avant l’anesthésie, il parlait n’importe comment. Après notre intervention, on a enlevé 20 boulettes de balles de son corps. On a fait tout le nécessaire pour le sauver. Et à présent, il est complètement hors danger, il se sent très bien », indique le major général, capitaine Konaté Sory du Centre d’Instruction et d’Infanterie de Kankan.

Aux dernières, la victime a pu se tenir débout et a même commencé à marcher.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com
Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com