En prélude au lancement de la 6ème édition de son programme « apprendre à lire le coran en trois (3) mois », le CIFOD a animé une conférence islamique, le samedi, 24 novembre 2018, à Dubréka. Ce programme qui va durer trois (03) mois, vise à aider des adultes à apprendre à lire le coran, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

La sixième édition du programme « apprendre à lire le coran en trois mois » sera lancée le 02 décembre prochain à Dubréka. Durant ces trois mois, le Centre Islamique de Formation et de documentation (CIFOD) va organiser des cours gratuits d’apprentissage du saint coran à l’intention de personnes adultes qui en ont besoin. La formation aura lieu au lycée Younoussa Le bon Sylla de Dubréka.

A l’occasion de la conférence organisée en prélude au démarrage de cette activité, Mamadou Nassirou Diallo, coordinateur du CIFOD, a indiqué que « c’est bien possible d’apprendre à lire le coran en trois mois. C’est une méthode pratique qui a fait ses preuves. Conformément au programme, la première semaine, nous allons apprendre l’intérêt de lire le coran en arabe. Apprentissage des 11 premières lettres de l’alphabet arabe, suivie des exercices. Deuxième semaine, apprentissage et révision des 10 lettres suivantes.

A la troisième semaine, révision et apprentissage des 7 dernières lettres. Ce qui fait en tous les 28 lettres de l’alphabet. La quatrième semaine, révision générale des 28 lettres et exercices de lecture. (…) Nous avons choisi Dubréka pour abriter le lancement de la sixième édition qui démarre le 2 décembre, parce que notre ambition, c’est de faire toutes les préfectures du pays. Pour cela, nous nous sommes dit de commencer par Dubréka qui est tout près de Conakry », a-t-il expliqué.

Selon les organisateurs, ce programme vise principalement les intellectuels. Et, le conférencier, Thierno Amadou Diallo, est revenu sur l’importance de ce programme pour les bénéficiaires. « En apprenant le coran, on marche avec la bénédiction de Dieu. Apprendre le coran, c’est marcher sur les traces laissées par le prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) qui nous a dit de le prendre comme exemple dans tout ce que nous faisons dans la vie. Apprendre le coran aussi, c’est avoir un objectif ultime dans la vie.

Vous savez que Dieu nous a dit dans son saint coran dans la sourate « Les Djines», je n’ai pas créé les êtres humains et les Djines sinon que pour m’adorer. Donc, l’adoration la plus importante après la prière, c’est la lecture coranique », a dit le conférencier.

Très satisfait de ce projet, Elhadj Conté, 1er imam de la grande mosquée de Dubréka, a apprécié l’initiative du CIFOD. Pour lui, apprendre aux musulmans à lire le coran, c’est de soutenir le secrétariat des affaires religieuses. Et, le chef religieux promet qu’il fera tout son possible pour soutenir le programme. « Ce programme permettra d’aider ceux qui n’ont pas lu le coran à leur jeune âge d’apprendre à lire le coran. C’est une très bonne chose.

Sans le coran, on ne peut pas connaître l’islam. Le coran, c’est notre référence. Le prophète (Paix et Salut sur Lui) a dit que celui qui lit le coran est avec les anges avec la bénédiction de Dieu. Donc, nous sommes contents, nous sommes ravis de votre arrivée à Dubréka. Nous appelons tous les musulmans de Dubréka à adhérer au projet, nous leur demandons d’aller au lycée Le Bon Sylla pour apprendre le coran », a exhorté l’imam.

Lancé en 2017, le programme d’apprentissage du saint coran en trois mois se déploie pour la première fois à l’intérieur du pays. Après Dubréka, il se poursuivra et devra, à terme, toucher toutes les préfectures du pays.

De retour de Dubréka, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com