Conflit domanial à Siguiri : 7 blessés par balles enregistrés, la justice accusée

Un violent affrontement a opposé hier, mercredi 28 novembre 2018, deux villages de la sous-préfecture de Kinièbakoura, dans la préfecture de Siguiri. Au moins 7 personnes ont été blessées par balles dans cet affrontement. Le sous-préfet de la localité accuse la justice de Siguiri d’être responsable de cette situation, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Depuis 7 ans, les districts de Sonala et de Sanafran, dans la sous-préfecture de Kinièbakoura, se disputent un domaine agricole. Le problème a été porté devant la justice de Siguiri qui peine jusque-là à départager les deux parties. C’est ainsi que des habitants des deux villages se sont affrontés dans l’après-midi d’hier, mercredi, 28 novembre 2018 à l’aide de fusils de chasse. Au moins 7 personnes ont été blessées par balles.

Selon Séré Sadanmoudou Traoré, le président du district de Sonala, ce sont les habitants de Sanafran qui sont venus les attaquer chez eux. « Depuis 7 ans, nous sommes en conflit avec Sanafran autour d’un domaine agricole, chacun de nous réclame la paternité du domaine en question. Quand on est parti à la justice, le juge Conté qui était là à ce moment-là, nous a interdit l’exploitation des lieux jusqu’à ce qu’une décision soit prise pour dire à qui appartient le domaine. Mais, depuis l’arrivée du nouveau juge, ceux de Sanafran ont commencé à aller travailler sur les lieux sans aucune autorisation.

Et, hier (mercredi) matin, ils sont venus agresser mon jeune frère qui faisait du concassage tout près des lieux. Ils ont pris sa moto et son sac contenant de l’or. Il est rentré à la maison pour me dire qu’il voulait mobiliser des jeunes de notre village pour aller se venger mais j’ai refusé. Mais, malgré tout, vers 15 heures, un groupe d’habitants de Sanafran, tous armés de fusils de chasse, est venu attaquer notre village. Ils ont tiré et ont blessé au moins 7 personnes », explique le président du district de Sonala.

Malgré plusieurs tentatives, nous n’avons pas pu rentrer en contact avec le président du district de Sanafran pour recueillir sa version des faits sur cette affaire. Mais, de son côté, le sous-préfet de Kinièbakoura accuse la justice de Siguiri d’être responsable de cet affrontement en restant indifférente face à ce conflit domanial. « C’est la justice qui est responsable de cet affrontement. Depuis plusieurs années, ce dossier traîne sur la table de la justice de Siguiri, aucune décision n’a été prise pour départager les protagonistes », a dit le sous-préfet Souleymane Camara.

A noter que les blessés ont été admis l’hôpital préfectoral de Siguiri où ils reçoivent des soins. Aucune arrestation n’a été signalée suite cet affrontement.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS