A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le correspondant de Guineematin.com à Koubia est allé à la rencontre de Hadiyatoullaye Sow. Une fille qui vit avec un handicap mais qui se bat contre le destin pour mener une vie digne.

En général, les personnes handicapées ne peuvent pas se prendre en charge en Guinée. N’ayant leurs facultés physiques au complet, elles ne disposent pas aussi des mêmes chances que les personnes normales. Conséquence, ceux qui vivent avec un handicap, qu’il soit physique ou moral, sont réduites à mendier pour vivre.

Mais, depuis quelques années, il y en a qui refusent ce destin. De plus en plus de personnes handicapées se battent contre toutes les difficultés pour parvenir à se prendre en charge par le fruit de leur travail. C’est le cas de Hadiyatoullaye Sow, jeune fille qui vit dans la commune urbaine de Koubia.

Son cas est bien sûr loin d’être extraordinaire. Il est non plus exceptionnel, mais il mérite tout de même d’être signalé, vu le courage dont elle fait preuve. Depuis son jeune âge, cette fille s’est battue contre le destin qui lui était réservé pour étudier comme les personnes normales. Elle a réussi tous ses examens et s’est rendue à Conakry où elle a obtenu un diplôme de Professeur d’Histoire et de Géographie à l’ISSEG.

N’ayant pas trouvé du travail, en raison sans doute de son état, Hadiyatoullaye Sow est rentrée à Koubia. Mais, pas pour croiser les bras et être toujours à la charge de ses parents. Elle a décidé d’ouvrir une cabine téléphonique (Télé Centre) qu’elle gère depuis quelques et parvient à vivre dignement sans tendre la main à quelqu’un.

« C’est vrai que ce n’est pas facile d’être handicapé, mais Dieu l’a voulu ainsi. Donc il faut accepter et vivre avec, mais dans la dignité. Moi je ne vais pas traîner dans la poussière ou dans la boue ou bien aller devant les mosquées ou alors au marché pour mendier. Je cherche du travail mais je n’en trouve pas encore. En attendant, je me débrouille ici pour gagner ma vie », témoigne-t-elle.

Hadiyatoullaye Sow est également membre de l’association des personnes handicapées de Koubia qui travaille de manière à aider ses membres à trouver un travail pour ne pas être éternellement à la charge d’autres personnes.

De Koubia, Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin