Au sortir d’une plénière qui a réuni ses membres ce jeudi, 06 décembre 2018 à Conakry, l’opposition républicaine a annoncé l’organisation d’une nouvelle manifestation de rue à Conakry. Manifestation inédite de par la multiplicité des points de ralliement prévus par les opposants, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Jeudi, 13 décembre 2018, c’est la date choisie par l’opposition républicaine pour organiser sa nouvelle manifestation de rue à Conakry. Et, face à l’empêchement de leurs dernières manifestations par le pouvoir, les opposants ont décidé d’adopter cette fois une nouvelle stratégie qui consiste à diversifier leurs points de ralliement. « La nouveauté de cette marche est que les points de ralliement seront prévus à plusieurs endroits.

Il y aura à plusieurs endroits de la capitale, des leaders de l’opposition qui accompagneront cette marche, et le point de ralliement final sera l’esplanade du palais du peuple. Les points de départ seront : Gbessia Condebounyi, l’aéroport, Bonfi , Matam, carrefour constantin, Coleah mosquée et Madina », a annoncé Ahmed Kourouma du parti GRUP.

Le porte-parole du jour ajoute qu’avant cette manifestation, l’opposition va organiser une conférence de presse le mardi, 11 décembre prochain pour clarifier les raisons pour lesquelles elle appelle à des manifestations de rue depuis quelques mois dans la capitale guinéenne.

Le groupe dirigé par Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne, a profité aussi de l’occasion pour apporter son soutien au président du Bloc Libéral, Dr Faya Millimono, qui observe une grève de la faim avec d’autres personnes depuis hier mercredi, 05 décembre pour protester contre la militarisation de l’Axe et la non reprise des cours dans les écoles. « Nous apportons notre soutien et notre solidarité à Dr Faya Milimono qui a été victime, hier, de violences policières et dont les droits fondamentaux à pouvoir manifester ont été bafoués ».

L’opposition républicaine a réagi, par ailleurs, à l’accident de la circulation qui a fait 18 morts et 10 blessés hier sur la route nationale Mamou-Faranah. Les adversaires du pouvoir ont regretté ce drame et apporté leur compassion aux familles des victimes. « C’est avec une immense tristesse que nous avons appris hier que 18 de nos compatriotes sont morts lors d’un accident de la route.

Donc l’opposition républicaine apporte de ce fait, le soutien d’abord aux familles éplorées et à la nation guinéenne et demande au gouvernement de prendre ses responsabilités pour qu’un tel drame ne se reproduise plus dans notre pays », a lancé Ahmed Kourouma.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com