Dans le cadre du renforcement du partenariat public-privé entre la Guinée et la Belgique, une mission économique belge séjourne en Guinée. Dans la soirée d’hier, mercredi 05 décembre 2018, ladite mission a eu un entretien avec certains membres du gouvernement et des investisseurs de notre pays, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Mme Delcomminette

La mission était conduite par madame Delcomminette, administratrice générale de l’Agence Wallonne aux Exportations et Investissements étrangers et de Wallonie-Bruxelles International. Dans son intervention, madame Delcomminette a dit que c’est la première fois qu’elle conduit une telle mission en Guinée. L’administratrice générale a dit que les entreprises africaines connaissent une ascension considérable. « En 2018, cinq (5) des économies les plus dynamiques sont africaines. Le PIB du continent africain devrait doubler entre 2015 et 2030. D’ici à 2025, un quart de la population mondiale, et donc un quart des consommateurs, seront africains. Donc, toute l’Afrique, et en Guinée, on voit se succéder des créations, des innovations… Et donc moi, en tant que dirigeante d’une agence chargé du commerce extérieur, je souhaite voir des économies africaines fortes avec lesquelles nos entreprises peuvent faire des affaires dans un climat libre et équitable ».

Madame Delcomminette a dit être consciente que les entreprises belges ne peuvent pas rivaliser avec les grandes puissances qui investissent en Guinée. Par contre, rappelle la belge, « ce qu’on peut vous proposer, ce sont des produits, des services de très haute qualité qui sont spécifiques à la Belgique. Je voudrais terminer par la coopération institutionnelle. Monsieur l’ambassadeur et moi, on évoquait des projets de coopérations qui sont menés avec la Guinée. Là aussi, la coopération institutionnelle, elle peut s’exercer au niveau des régions, au niveau des communautés. Nous pouvons, là aussi, offrir une expertise, une expérience mutuelle qui pourra vraiment favoriser l’émergence de la Guinée ».

Gabriel Curtis

De son côté, Gabriel Curtis, ministre en charge des Investissements et des Partenariats Publics Privés, a salué l’arrivée de cette mission dans notre pays. Pour lui, ces entreprises belges ne regretteront jamais d’avoir fait le choix d’investir en Guinée. Car, le pays enregistre de bonnes performances économiques. « La Guinée est un pays d’avenir. Je pense que les fondamentaux ont été bien passés, le pays est dans une bonne dynamique. Depuis 2016, la reprise économique est excellente. Nous sommes à un taux de croissance à 2 chiffres… Nous sommes en très bonne prédisposition pour accueillir les investissements étrangers, et particulièrement ceux de la Belgique, avec qui nous avons une longue histoire. La liaison aérienne n’a jamais été coupée entre nous et la Belgique, malgré les aléas de l’histoire. Nous avons aussi une forte communauté guinéenne en Belgique. Ce qui fait que nous avons une grande proximité avec le peuple belge. Et pendant longtemps, la Belgique a été l’un des premiers, sinon le premier investisseur étranger ici », a dit le ministre Curtis.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin