La semaine africaine des sciences a pris fin ce vendredi, 7 décembre 2018, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. L’événement, organisé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en partenariat avec le Next Einstein Forum, s’est déroulé concomitamment avec la Journée Nationale de la Recherche et de l’Innovation Technologique. Il a tourné autour de la promotion des sciences, de la technique et de l’innovation, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La semaine, tenue du 03 au 07 décembre, a été consacrée à des conférences scientifiques pour les secteurs publics et privés, des concours, des expositions, ainsi que des ateliers scientifiques pour les enfants. Un accent particulier a été mis sur l’orientation des jeunes filles vers les disciplines scientifiques.

La cérémonie de ce vendredi a été rehaussée de la présence du Président Alpha Condé, de nombreux membres du gouvernement, des responsables d’universités et d’institutions d’enseignement supérieur, d’éminents professeurs et docteurs, et de très nombreux étudiants.

Dans son discours, Alpha Kabinet Kéita, l’ambassadeur du Next Einstein Forum, a dit que « nous venons de vivre une semaine pleine d’émotion, semaine au cours de laquelle, nous avons eu la chance et le privilège de réaliser beaucoup d’activités. Les activités que nous avons planifiées ont pu être réalisées à 100%. Les activités les plus marquantes ont été les cérémonies que nous avons organisées pour les femmes scientifiques de Guinée. Nous avons aussi organisé des panels en lien avec le financement de la recherche, des panels en lien avec la coopération scientifique. Bref, tout ce qui sert de socle d’une recherche scientifique réussie, efficace, contribuant de façon pérenne au développement du pays ».

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a expliqué que cette semaine africaine des sciences, couplée à la journée nationale de la recherche et de l’innovation, a été un cadre de réflexion, d’échanges, autour de l’ensemble des défis qui nous interpellent tous.

C’est pourquoi, Abdoulaye Yéro Baldé a émis le souhait « que ce rendez-vous du donner et du recevoir puisse se tenir chaque année afin de mettre en lumière ce que nos chercheurs, nos innovateurs, nos jeunes, trouvent dans nos laboratoires de recherche et ailleurs. Il s’agit ici de mettre en lumière, de valoriser, d’examiner pour que la recherche mérite cet autre regard, faire de la recherche une aspiration essentielle à notre avenir commun, c’est-à-dire l’édification d’une société de la connaissance, une société du savoir… »

Pour finir, Abdoulaye Yéro Baldé a laissé entendre que cet événement a permis de susciter des vocations pour les sciences, de sensibiliser les populations, surtout la jeunesse, à l’importance des sciences, des techniques et de la recherche dans nos sociétés.

Le président de la République a salué les efforts des organiseurs de cet événement. Toutefois, le professeur Alpha Condé a précisé que ce n’est pas seulement dans les institutions d’enseignement supérieur qu’on rencontre des guinéens porteurs d’initiatives. Il les a invités à associer d’autres couches socioprofessionnelles, dotées d’un génie créateur insoupçonné, pour les futures échéances. Une manière de dénicher des talents cachés et de les mettre sous le feu des projecteurs.

A la fin de la cérémonie, des prix ont été décernés à divers acteurs qui se sont illustrés durant cette semaine à travers les concours organisés pour la circonstance. Le prix de l’innovation est revenu à Ibrahima Tounkara, professeur de maths à Kissidougou, qui a conçu un micro-barrage hydroélectrique dans son village à Bolodou, dans Gueckédou. Il a un reçu un trophée et une enveloppe de 50 millions de FG. En plus, six jeunes filles ont été élues Miss Mathématiques. Issues des collèges et lycées de Conakry, elles ont bénéficié chacune d’un ordinateur portable.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com