Au cours d’une sortie médiatique chez nos confrères de la radio Espace FM, Marie Ivone Koumbassa, porte-parole de l’USTG version Abdoulaye Camara, a annoncé que la FESATEL est membre de ce groupe qui a organisé le congrès de Mamou. Et, cette sortie ne laisse pas indifférent le premier responsable de cette fédération. Abdoulaye Barry qui a accordé un entretien à un journaliste de Guineematin.com, a démenti cette information, assurant que son camp n’est nullement associé au congrès tenu à Mamou et qu’il ne reconnait pas le bureau élu à cette occasion.

Selon Abdoulaye Barry, secrétaire général de la Fédération Syndicale Autonome des Télécommunications en Guinée (FESATEL) et 2ème secrétaire général adjoint de l’USTG, il a été surpris d’apprendre de madame Marie Ivone Koumbassa que sa fédération est membre de leur « soi-disant » bureau de l’USTG. « Ce que vous devez retenir, nous sommes actuellement au siège de l’USTG. Donc, nous nous sommes légitimement et légalement reconnus comme membre du bureau exécutif de l’USTG.

Je m’inscris donc en faux contre ce qu’elle a dit. Si elle est sincère dans ce qu’elle avance, elle n’a qu’à dire la seule personne qui fait partie des télécommunications au sein de leur bureau. Je suis le secrétaire général de la FESATEL et je suis le représentant légal et légitime des travailleurs du secteur des postes et télécommunication en Guinée. J’ai signé aujourd’hui une convention collective avec l’Etat guinéen. Donc, j’étais surpris d’entendre que madame Ivone s’exprime comme ça. Je demande à madame Ivone de rester dans un cadre de vérité. La vérité, elle est extrêmement importante », a-t-il dit.

Pour Abdoulaye Barry, il n’y a d’ailleurs pas de bicéphalisme au sein de l’USTG. Il estime qu’il n’y a qu’un seul bureau de cette centrale syndicale et que c’est celui dirigé par Abdoulaye Sow : « Pour nous, le bicéphalisme est terminé depuis qu’il y a eu le congrès tenu du 19 au 21 du mois passé. Il y a un bureau exécutif qui est légalement élu, représenté aujourd’hui par le camarade secrétaire général Abdoulaye Sow, suivi directement par le camarde Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG.

Ensuite moi, le deuxième secrétaire général adjoint, je suis de la téléphonie, après Hadja de la SEC etc. Donc, toutes les entités sont représentées au sein de notre bureau. Donc pour nous, le bicéphalisme est derrière nous depuis qu’il y a eu le congrès », a-t-il dit avec insistance, précisant que le syndicalisme, c’est la représentativité.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematn.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com