L’Assemblée nationale guinéenne a approuvé ce lundi, 10 décembre 2018, les accords de financement des travaux de réhabilitation de la route nationale Coyah-Dabola, longue de 367 kilomètres, et de la voirie urbaine de Conakry. Deux projets qui s’inscrivent dans le cadre de l’accord stratégique signé entre la Guinée et la Chine et qui porte sur 20 milliards de dollars.

Mais, les députés de l’opposition, eux, n’ont pas voté ces deux textes soumis au Parlement par l’exécutif. Les députés du groupe parlementaire des Libéraux-démocrates, tous issus de l’UFDG, se sont abstenus de voter les conventions de financement de ces travaux. Et, le président de ce groupe, Dr Fodé Oussou Fofana, a expliqué les raisons de cette décision de son camp, a constaté un reporter de Guineematin.com qui est à l’hémicycle.

Selon les députés de l’opposition, leur abstention se justifie par le fait que l’Assemblée nationale n’a aucune connaissance des dossiers techniques relatifs à ces projets. Pour eux, si ce sont les recettes de l’extraction et de l’exportation des minerais de bauxite qui serviront à rembourser le prêt, il faut dire que c’est une opération mines contre infrastructures.

Dans ce contexte, le groupe parlementaire des Libéraux-démocrates relève plusieurs défis dont : la maîtrise des quantités exportées par les sociétés minières concernées ; la prise en compte de ces données financières dans les opérations financières de l’Etat (balance de paiement, pression fiscale et croissance économique) ; le démarrage actuel d’une seule société minière sur les trois dont les taxes d’extraction et d’exportation devront servir au remboursement du prêt ; le manque d’appel d’offres dans le cadre de la réalisation de ces projets qui a pour conséquence le coût élevé au km ; et enfin, les députés ont noté que les études de réalisation sont en cours alors que les montants des prêts pour la réalisation des deux projets sont présentés dans ces différentes conventions.

Selon les élus de l’UFDG, même si les conditions financières sont acceptables, il n’en demeure pas moins que beaucoup d’incertitudes subsistent, eu égard à l’expérience de certaines pratiques avec certains pays tels que le Congo Brazzaville qui, soutiennent-ils dans leur rapport, a d’énormes difficultés dans le cadre de la gestion de sa dette extérieure. Et, c’est pour toutes ces raisons, explique Dr Fodé Oussou Fofana, que son groupe s’est abstenu de voter l’autorisation de ratification de ces accords.

Mais, ces arguments des députés de l’opposition sont loin de convaincre leurs homologues du RPG Arc-en-ciel. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, ne s’est pas empêché même de qualifier les élus de l’UFDG de traîtres, s’attirant ainsi la colère de ces derniers. Fodé Oussou Fofana et ses amis ont vigoureusement réagi à ces propos du chef de l’exécutif, perturbant les travaux pendant une dizaine de minutes. Kory Kondiano a dû finalement s’excuser pour permettre la reprise de la séance.

Il faut rappeler que les travaux de réhabilitation de la route Coyah-Dabola seront financés à travers un crédit entre Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), the export-import Bank of China et la République de Guinée. Le coût de financement s’élève à 328 millions 921 mille 467,50 euros. Quant aux travaux de réhabilitation de la voirie de Conakry, ils seront financés à hauteur de 186 millions 118 mille 173,31 euros dans les mêmes conditions.

Du Palais du peuple, Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél: 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin