Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) continue de clamer que la grève des enseignants se poursuit sans relâche. Mais, si l’on en croit certains responsables d’établissements publics, les titulaires ont repris le chemin de l’école. C’est le cas du lycée Senghor, ex-lycée Yimbaya, dans la commune de Matoto, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Les cours se passent normalement hier, lundi 10 décembre 2018, au lycée Senghor de Yimbaya et même au collège Yaguine et Fodé, deux grandes écoles publiques de la capitale guinéenne. C’est le censeur du lycée Léopold Sedar Senghor Mamady Kankou Keïta, qui en a donné l’assurance à notre reporter.

Selon lui, pour la journée de ce lundi, « on a 23 titulaires programmés. Sur ces 23, on a enregistré 17 présents et 5 absents. Les absents sont remplacés par les professeurs contractuels envoyés à cet effet. Du point de vue effectif des élèves, sur 1706 programmés, il y a eu 1632 élèves présents ».

En ce qui concerne les contractuels, Mamady Kankou Keïta a fait savoir qu’ils sont au nombre de 57, évoluant avec un emploi de temps bien défini. « Aujourd’hui, il y a 23 contractuels présents sur les 23 programmés. Les cours se tiennent jusqu’à 14 heures, selon l’emploi du temps établi et il n’y a pas de double vacation. Au niveau des élèves, on tourne autour de 95% de présence. Pour les professeurs, on a un taux de 85% à 90% en ce qui concerne les titulaires. On a 23 groupes pédagogiques. Ces 23 groupes fonctionnent normalement avec des professeurs titulaires, accompagnés par des professeurs contractuels envoyés par l’État ».

Pour ce qui est de l’engouement, on pouvait constater la présence d’un grand nombre d’élèves dans les salles. Une dizaine de salles étaient en situation de classes au collège Yaguine et Fodé.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin