Après la démission de Sidya Touré de son poste de Haut représentant du chef de l’Etat et le départ de Mohamed Tall du Gouvernement, l’UFR n’a plus que Baïdy Aribot au sein de la mouvance présidentielle. Or, la présence du secrétaire exécutif de l’UFR dans la galaxie du pouvoir continue de susciter des interprétations sur le positionnement politique de son parti dans le landerneau politique guinéen.

A l’occasion de la conférence de presse qu’il a souhaité animer pour expliquer sa démission, Sidya Touré a été plusieurs fois interpellé par les journalistes sur le cas Baïdy Aribot, membre du bureau politique national de l’UFR et deuxième vice-gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (depuis le 02 novembre 2017). D’ailleurs, l’ancien député de la commune de Kaloum se montre souvent avec le président de la République, le professeur Alpha Condé, dans ses différentes sorties publiques.

Apparemment embarrassé sur la question, le président de l’UFR a, dans un premier temps, souhaité ne pas « s’étendre sur ça ». Mais, à force d’être interpellé, Sidya Touré, qui a tout de même refusé de demander à Baïdy Aribot de choisir entre son poste à la BCRG et l’UFR, a d’abord rappelé que ce dernier n’est arrivé à l’UFR qu’en 2011. « S’il veut, il reste, s’il veut, il quitte », a mollement dit Sidya Touré.

Enfin, il importe de rappeler que c’est surtout le tâtonnement dans les choix des lignes politiques qui perturbe les électeurs et joue contre l’UFR dans les élections comme on l’a constaté avec les pertes successives et chaque fois plus importantes du parti à l’issue des dernières consultations électorales.

A suivre !

Siba Guilavogui et Laafa Sow reviendront sur la conférence de presse de Sidya Touré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin