Inza Bayo, ancien comptable de l’OGP (Office Guinéen de Publicité), poursuivi pour détournement de fonds publics et complicité, est à la barre du tribunal correctionnel de Kaloum ce mercredi, 12 décembre 2018. D’importantes sommes d’argent sont présumés avoir été détournées par le prévenu qui a passé un sale quart d’heure face à l’un des avocats de l’agent judiciaire de l’Etat, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Le tribunal de Kaloum, après avoir entendu les audiences précédentes de Paul Moussa Diawara, ancien DG de l’OGP, met à l’épreuve Inza Bayo ce mercredi. Les deux cadres, limogés pour malversations sur un montant de plus de 39 milliards de francs guinéens, répondent de leur gestion à la tête de cette régie financière de l’Etat.

L’ex comptable de l’OGP a été mis à rude épreuve par maître Lancinet Sylla. D’abord, sur les programmes de formation du personnel de l’OGP à l’étranger, l’avocat a brandi des documents comptables, signés par Inza Bayo que lui-même va reconnaître.
« Une formation d’un coût de 800 millions de francs guinéens en janvier 2015 pour 10 personnes à l’extérieur. Une autre en février 2015 pour 9 personnes en 9 semaines pour un coût d’un milliard 71 millions de francs guinéens. Il y a d’autres formations au Maroc, au Canada, en Afrique du Sud pour des montants faramineux de plus d’un milliard et demi de francs guinéens ».

Inza Bayo a reconnu avoir signé ces sorties de fonds. Et, maître Lancinet Sylla a fait remarquer que quelques fois, les mêmes personnes se trouvaient en formation au même moment à des endroits différents.

Par ailleurs, Inza Bayo a également reconnu qu’une commission de recouvrement interne a reçu des montants énormes en rapport avec leurs activités, alors qu’ils sont salariés de l’OGP. « Le montant de 3 milliards 363 millions 711 mille 612 francs guinéens a été versé aux membres de la commission de recouvrement », a-t-on révélé.
Inza Bayo a répliqué que c’était la vision interne de la direction générale de l’OGP pour encourager les membres de ladite commission à faire des recouvrements.

D’autres montants versés au cabinet comptable Horizons International Consulting ont été également évoqués par l’avocat et reconnu par Inza Bayo ; soit, quatre milliards 194 millions 782 mille francs guinéens.

Les débats se poursuivent sous l’œil attentif du juge Ibrahima Kabélé Bangoura.

Du TPI de Kaloum, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin