Au moment où les députés de la majorité présidentielle reçoivent les ministres qui expliquent l’exécution de leurs budgets 2018 et présentent leurs projets de budgets 2019, ceux de l’opposition sont dans la rue pour protester contre les violations des lois et accords politiques en Guinée.

Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com sur l’absence des députés de l’opposition à l’Assemblée nationale ce jeudi, 13 décembre 2018, le président du groupe parlementaire de l’opposition a indiqué qu’ils ne peuvent logiquement pas appeler à une marche et « se mettre à écouter des histoires des ministres qui parlent de leurs budgets. Nous sommes conséquents avec nous-mêmes », a indiqué Fodé Oussou Fofana. 

Très furieux contre le régime Alpha Condé, le vice-président de l’UFDG estime que la République de Guinée est aujourd’hui en danger et que le président de l’Assemblée nationale devrait lui-même interpeller le président Alpha Condé sur les violations répétées de la Constitution. « Aujourd’hui, en République de Guinée, personne ne peut manifester ! Alors que l’article 10 de la Constitution accorde le droit à la manifestation des citoyens, ni un syndicaliste, ni un acteur de la société civile, ni un acteur politique ne peut manifester… », a notamment insisté Fodé Oussou Fofana.

Enfin, le président du groupe parlementaire Libéral Démocrate a rappelé que chaque fois que l’opposition organisera une manifestation, aucun des députés de cette mouvance ne sera à l’Assemblée nationale. « Nous ne pouvons pas appeler à une marche et aller écouter des ministres de monsieur Alpha Condé qui viennent nous raconter des histoires », a dit le vice-président de l’UFDG.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin