Le coordinateur régional du syndicat des enseignants de N’zérékoré décide, à la surprise générale et contre l’avis du bureau national, de l’arrêt de la grève dans sa zone. Fayala Doumbouya justifie cette attitude par le fait qu’une majorité écrasante des membres du bureau exécutif du SLECG local a déjà repris les cours, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est le début de la fissure tant recherchée par le gouvernement ? En tous les cas, cette annonce de Fayala Doumbouya sème le doute dans les esprits et donne des sueurs froides à Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée).

Fayala Doumbouya

Selon le coordinateur régional du SLECG de N’zérékoré, « cela fait maintenant plusieurs mois que nos salaires sont gelés. Ensuite, j’avais reçu un coup de fil, m’informant que nos amis partent à l’école pour enseigner et quand j’ai mené l’enquête, j’ai trouvé effectivement que c’était vrai. Vous savez, dans le bureau du SLECG, nous sommes au nombre de 25. Et, dans les 25, il y a 20 qui partent à l’école pour enseigner. Et nous les 5, que pouvons-nous faire ? C’est ainsi qu’on dit, au lieu d’attaquer tout temps les autorités, il faut que je sauve la tête des 5 autres membres du bureau. Et, c’est ainsi que j’ai informé le bureau national. Ceux-ci m’ont dit de rester dernière le bureau. Mais, je ne pouvais plus. J’ai dit non à Aboubacar Soumah et j’ai appelé les autres à reprendre les cours le lundi, 17 décembre 2018 », annone Fayala Doumbouya.

Le préfet de N’zérékoré ne pouvait que s’en réjouir, après que le gouvernement ait gelé les salaires des enseignants pour les contraindre à reprendre les cours. Selon Elhadj Sory Sanoh, « le SLECG de N’zérékoré n’avait plus le choix, parce qu’il était sous contrôle et certain d’entre eux étaient suspendus de leurs postes. Mais, en ce qui concerne leurs salaires, gelés depuis deux mois, je ferai tout de mon possible pour les dégeler », promet-il.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tel: (00224) 620 16 68 16/ 666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin