L’accueil chaleureux réservé au président Alpha Condé dans la ville de N’zérékoré a été gâché par un mouvement de protestation. Plusieurs jeunes ont profité de la présence du chef de l’Etat pour exprimer leur colère face aux multiples délestages électriques constatés dans la ville. Et, même s’il n’a pas apprécié l’attitude des protestataires, le président de la République a tenu à les rassurer, annonçant notamment un changement complet à la tête d’EDG, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

« EDG zéro », c’est avec ce slogan que plusieurs jeunes de N’zérékoré ont accueilli le président de la République, hier dimanche 16 décembre 2018. Pancartes en mains, les jeunes ont manifesté devant Alpha Condé contre la faible desserte de la ville en courant électrique. En réponse, le chef de l’Etat a déploré ce mouvement de protestation des jeunes, rappelant qu’il a déjà consenti d’énormes efforts pour fournir du courant à la population guinéenne.

Tout de même, Alpha Condé a indiqué qu’il n’est pas satisfait du travail de la société Electricité de Guinée (EDG) et annoncé des changements à venir à la tête de cette société. « Je ne vous permets pas de faire la pagaille. Vous dites qu’il n’y a pas de courant, mais est-ce que y avait un seul poteau de courant à N’zérékoré avant que je ne sois président ? Qui a envoyé le courant à N’zérékoré ? Alors, pourquoi vous criez s’il n’y a pas de courant dans un quartier ?

De 1920 (au temps des blancs) à mon arrivée au pouvoir en 2010, la Guinée n’avait que 130 MW de courant. En 100 ans, 130 MW. Au bout de 4 ans, j’ai fait Kaléta qui produit 240 MW, plus du double de ce qui était là, Souapiti finit l’année prochaine avec 450 MW. Il y aura ensuite Amaria 30 MW, Koukoutamba 13 MW. Mais, EDG ne marche pas. J’ai dit à la direction de d’EDG à Conakry que je ne suis pas satisfait de leur travail. A partir du mois d’octobre, la direction va complètement changer », a promis le chef de l’Etat.

Beaucoup s’interrogent cependant sur la période annoncée par le président pour effectuer les changements annoncés à la tête d’EDG. Car Alpha Condé parle du mois d’octobre alors que nous sommes en décembre. Le chef de l’Etat s’est-il trompé de mois ou bien il compte attendre jusqu’en octobre 2019 pour opérer ses changements ? La question pour l’instant sans réponse.

A rappeler que l’un des groupes électrogènes qui permettaient de fournir le courant à la ville de N’zérékoré est tombé récemment en panne. Ce qui prive de nombreux quartiers de la ville d’électricité. Et même les quartiers qui sont encore desservis, font face à de multiples délestages.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin