L’élection du maire de Matoto, la plus grande commune de la Guinée, continue de polariser les attentions dans le pays. Après la contestation de la victoire du candidat de l’UFDG, Kalémodou Yansané, par le RPG Arc-en-ciel et la décision du ministre de l’administration du territoire d’annuler l’élection, le principal parti d’opposition du pays affute ses armes pour empêcher la reprise de l’élection. Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, indique qu’il n’est pas question de reprendre l’élection remportée par le candidat de son parti et met en garde ceux qui veulent s’engager sur cette voie. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce mardi, 18 décembre 2018.

Pour l’opposant, l’élection qui a eu lieu le samedi dernier à Matoto a montré, encore une fois, le vrai visage du régime Alpha Condé. « On ne peut pas trouver de visage meilleur que ça. C’est une honte pour la République. Je prends le cas de monsieur Kolya Soumah, élu sur la liste du RPG Arc-en-ciel. Il est venu pour rentrer dans la salle le jour de l’élection, on l’a bloqué pour dire qu’il ne rentre pas. On l’empêche d’accéder à la salle pour voter et on fait une procuration en son nom. Alors que la procuration doit être justifiée. C’est quand l’intéressé est malade et qu’un médecin certifie qu’il est effectivement malade, qu’il fait une procuration et désigne quelqu’un qui va voter à sa place.

Mais quand l’intéressé est présent, on l’empêche de rentrer et on fait une procuration à son nom et à sa place sans même qu’il ne signe cette procuration, ça ce n’est pas normal. Ce fut le même cas pour Dr Keïta, l’ancien président de la délégation spéciale de Matoto. On l’a refusé aussi l’accès à la salle où le vote devait avoir lieu tout simplement parce qu’il avait souhaité être le candidat du RPG Arc-en-ciel à la mairie. On a fait aussi une procuration à sa place parce qu’on considère que s’il était dans la salle, il n’allait pas voter pour le candidat du parti. C’est une honte », a dit Fodé Oussou Fofana.

Le président du groupe parlementaire de l’UFDG à l’Assemblée nationale s’interroge sur les raisons qui ont poussé des membres du RPG Arc-en-ciel à déchirer les bulletins de leur candidat, alors qu’ils soutiennent que c’est ce dernier qui a remporté l’élection : « Comme ils estiment que c’est leur candidat qui a gagné, pourquoi alors ils ont déchiré les bulletins. Si Toss Camara avait réellement gagné, pourquoi Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire, qui ne peut pas normalement annuler une élection, a décidé d’annuler l’élection ? ».

Pour Fodé Oussou Fofana, tous ces agissements prouvent à suffisance que le RPG Arc-en-ciel a perdu l’élection et que le parti au pouvoir veut passer par un coup de force pour s’adjuger la mairie. Il dénonce une manœuvre des « pyromanes du pouvoir » et met en garde contre toute tentative de reprendre l’élection du maire de Matoto. « Le président est pris en otage par les pyromanes qui sont les militants de la 25ème heure. Ce sont eux qui sont en train de menacer aujourd’hui en disant que vaille que vaille, ils vont aller installer Toss Camara, quelqu’un qui a perdu l’élection, à la mairie de Matoto.

Mais, je vais dire à ces pyromanes qu’ils trouveront devant eux des gens plus décidés qu’eux. S’ils pensent pouvoir annuler une élection par un ministre qui n’en a pas la qualité, s’ils pensent pouvoir installer quelqu’un qui n’est pas élu à la tête de la mairie de Matoto, ils trouveront des démocrates, des gens décidés, ils trouveront la population de Matoto devant eux pour leur dire qu’on ne peut pas accepter ce que nous appelons l’inacceptable.

Que la communauté internationale soit informée, que les vrais militants du RPG Arc-en-ciel soient informés, parce que ce n’est plus eux qui contrôlent aujourd’hui l’appareil du RPG Arc-en-ciel, pour ne rien au monde nous n’accepterons une quelconque reprise de l’élection du maire de Matoto. Ils n’ont qu’à aller procéder à l’élection des vices maires, mais le maire est déjà élu. Et, il s’appelle Kalémodou Yansané. L’élection s’est passée aux yeux de tout le monde dans la plus grande transparence, il n’est pas qu’elle soit reprise », a-t-il laissé entendre.

L’UFDG a appelé ses partisans à une assemblée générale extraordinaire demain mercredi, 19 décembre à son siège à Conakry. La rencontre sera consacrée uniquement à cette question de l’élection du maire de la commune de Matoto.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin