La société Kimbo S.A.U vient d’obtenir une nouvelle concession minière située dans la préfecture de Fria. La société chinoise et le gouvernement guinéen ont signé le lundi dernier, 17 décembre 2018, la convention d’exploitation de la mine de bauxite. La cérémonie qui s’est déroulée à Conakry, a connu la présence de des autorités et des leaders religieux de la ville de Fria, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Souleymane Bangoura

Dans son discours de circonstance, Souleymane Bangoura, ancien sociétaire du club de football, Hafia 77 et porteur du projet, a indiqué qu’il a passé 10 ans de souffrance pour la réussite dudit projet. « J’ai tout vendu, tout perdu à cause de ce projet. Aujourd’hui, Dieu merci il voit le jour. Je souhaite voir la pose de la première pierre au plus tard le 31 février 2019 », a-t-il dit.

Mme Zhia Zibo

Abondant dans le même sens, madame Zhia Zibo, responsable de la société minière Kimbo S.A.U, est revenue sur le soutien des autorités guinéennes pour la réussite du projet. « Merci au gouvernement guinéen pour son soutien à notre projet. On va avoir la concession dans un délai très court. Je suis sûr que ce projet va amener beaucoup de travail pour Fria et il va améliorer les conditions de vie des communautés de cette préfecture », a-t-elle souligné, tout en se félicitant de la présence des autorités de Fria ainsi que les chefs religieux pour soutenir le projet.

Mme Gnalen Condé

Au nom des populations de Fria, madame le préfet, Gnalen Condé, a aussi remercié les autorités guinéennes et les partenaires chinois qui, dit-elle, continuent sans cesse à soutenir les populations de sa préfecture. Elle a ensuite promis qu’en retour, les populations de Fria s’emploieront pour la réussite du projet.

Ismaël Dioubaté

Pour sa part, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, a estimé que c’est le parc minier guinéen qui s’agrandit au profit des populations et surtout par la volonté du chef de l’Etat de passer de « l’illusion minière à la réalité minière ». En sa qualité de ministre du Budget, Ismaël Dioubaté a rassuré que les négociations ont été correctement menées. « Ce projet minier, dans sa mise en application, permettra de créer de l’emploi qui va générer des revenus qui soutiendront à leur tour la croissance de l’économie guinéenne », a expliqué le ministre du budget.

Ainsi donc, Ismaël Dioubaté compte sur les chefs religieux de Fria pour soutenir le projet, notamment dans la sensibilisation des populations. « Vous les sages, vous devez vous battre pour maîtriser cette jeunesse qui mérite d’être briefée chaque fois », a suggéré le ministre du budget.

Abdoulaye Magassouba

A son tour, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a qualifié le projet d’ « emblématique » de la politique minière menée par le chef de l’Etat depuis 2011. Une politique basée, selon lui, sur l’implication des guinéens dans la gestion de nos mines. « Ce projet est porté depuis de longues années par un de nos compatriotes. Cela est le signe, la preuve que l’implication des guinéens dans le secteur des mines est devenue une réalité ».

Dans les détails, Abdoulaye Magassouba a expliqué que la convention qui vient d’être signée, inclut la réalisation d’infrastructures ferroviaires à multi-usage. A en croire le ministre, en plus du transport des produits miniers, le chemin de fer qui sera construit servira aussi comme moyen de transport des produits agricoles. En plus de ces deux aspects, le ministre a ajouté la transformation locale des produits miniers.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, le projet aura un impact environnemental limité, largement contenu dans le périmètre de la mine, le corridor ferroviaire et le port. Le transbordeur en mer aura peu ou pas d’impacts sur l’environnement. Kimbo assurera l’excellence en matière de pratiques environnementales et se conformera à tous les traités et conventions guinéens et internationaux pertinents, ainsi qu’aux politiques et normes de la Société financière internationale (SFI) et de la Banque mondiale.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin