« Cette fois-ci pour Matoto, je vous demande, mes chers frères et sœurs, n’acceptons pas. Quoi qu’il arrive, mobilisons-nous et disons non au vol », c’est le principal message lancé par Cellou Dalein Diallo, lors de l’assemble générale extraordinaire de l’UFDG, tenue ce mercredi, 19 décembre 2018.

Au cours de cette rencontre tenue au siège du parti, à Conakry, le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a eu des mots très durs à l’endroit du pouvoir en place. Cela fait suite à la décision du ministre de l’administration du territoire, Bouréma Condé, d’invalider l’élection de Kalémodou Yansané, le candidat de l’UFDG, à la tête de la maire de Matoto, a appris Guineematin.com à travers deux de ses reporters qui étaient au siège de l’UFDG.

C’est devant un siège rempli de militants et des responsables de son parti que le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a donné sa position tranchée sur la bataille pour le contrôle de la mairie de Matoto. Une commune où le pouvoir tente par tous les moyens de remettre en cause la victoire du candidat de l’UFDG, honorable Kalémodou Yansané.

« On a trop accepté ici au nom de la paix et au nom de l’unité. On a accepté la fraude, le vol, la violation des accords, la violation de la loi fondamentale, du code électoral et du code des collectivités. Pour Matoto, on n’acceptera pas. Mobilisez-vous à partir d’ici et dès maintenant pour dire non par tous les moyens légaux. Cette fois-ci, je vous demande, mes chers frères et sœurs, n’acceptons pas. Quoi qu’il arrive, mobilisons-nous et disons non au vol », a lancé l’opposant sous les applaudissements de ses partisans.

Dans ses explications, le leader de l’UFDG a rappelé que l’élection de son candidat, Kalémodou Yansané, s’est déroulée devant les médias qui n’ont pas manqué d’expliquer à l’opinion dans quelles circonstances l’élection a eu lieu. « Tout a été filmé, les vidéos existent. Toutes les conditions de transparence, les conditions légalement exigées étaient remplies. Ils ont demandé le recomptage des voix et il (Kalémdou Yansané : ndlr) a gagné devant le monde entier.

Toute la presse a fait des commentaires pour montrer la victoire sans appel de Kalémodou Yansané, dans la plus grande régularité. Si nous acceptons ça, nous sacrifions la démocratie de manière définitive. On ne l’acceptera pas. A partir d’aujourd’hui, mettez-vous dans la situation de quelqu’un qui est agressé et qui se défend. Défendons-nous, défendons notre victoire », a demandé Cellou Dalein Diallo.

Le leader de l’opposition souhaite que le Président Alpha Condé et son entourage comprennent qu’il n’acceptera pas de renoncer à sa victoire à Matoto. « A partir de la sortie d’ici, il faut qu’Alpha Condé et les extrémistes qui sont autour de lui comprennent qu’on n’est pas contents, qu’on est frustrés et on n’acceptera pas », a conclu Cellou Dalein Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin